Accusé par Bernard Tchoutang d’avoir jeté un sort à Joseph Désiré Job pour lui prendre sa place de titulaire avant la CAN 2000, Samuel Eto’o a répondu à son ancien coéquipier sur les réseaux sociaux. Blessé par ces accusations, l’attaquant d’Antalyaspor n’y est pas allé avec le dos de la cuillère.

« La haine est un sentiment qui ne peut exister que dans l’absence de toute intelligence. Bien qu’offusqué par de telles déclarations, je n’éprouve à ton égard que de la compassion car, je réalise à cet instant, les dégâts que peuvent provoquer jalousie et aigreur« , a taclé le buteur de 36 ans sur son compte Instagram. « Il est de notoriété publique que ma vraie magie c’est le travail. Les fausses excuses elles, sont le propre des faibles. Sache mon cher Bernard que tant qu’il y aurait parmi nos représentants des personnes comme toi, prêtes à calomnier un frère pour épater la galerie, le respect que nous Africains, méritons et réclamons demeura une utopie. »

« La haine est un sentiment qui ne peut exister que dans l'absence de toute intelligence » Bien qu'offusqué par de telles déclarations je n'éprouve à ton égard que de la compassion car, je réalise à cet instant, les dégâts que peuvent provoquer jalousie et aigreur. Il est de notoriété publique que ma vraie magie c'est le travail. Les fausses excuses elles, sont le propre des faibles. Saches mon cher Bernard que tant qu'il y aura parmi nos représentants des personnes comme toi, prêtes à calomnier un « frère » pour épater la galerie, le respect que nous africains, MÉRITONS et réclamons demeurera une utopie. Respectez-vous ! Respectons-NOUS !adrenaline?????

Une publication partagée par Samuel Eto'o (@setoo9) le