Cameroun : prêt à aller jusqu’à la suspension, Eto’o sort du silence !

Quelques heures après avoir acté la suspension du sélectionneur Marc Brys, Samuel Eto’o, le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), a mis la pression sur la Chambre de conciliation et d’arbitrage du comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC).

C’est le chaos dans l'équipe du Cameroun. À un peu plus de deux semaines des rendez-vous contre le Cap-Vert (8 juin) et l'Angola (11 juin) dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2026, les Lions Indomptables se retrouvent sans sélectionneur et sans staff. Du moins, celui nommé par Eto’o, suspendu ce mardi par la CNOSC. Et ce, sur demande de l’Association des clubs de football amateur du Cameroun (ACFAC) et de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC), vraisemblablement influencées par le ministère des Sports qui veut coûte que coûte imposer son staff après avoir nommé Marc Brys sans l’avis de la Fécafoot.

De son côté, la Fécafoot a fait savoir que si son staff n'est pas reconnu, c'est Brys lui-même qui n'est pas reconnu car elle ne tolérera pas que le technicien oeuvre avec le staff concocté par le ministère des Sports. L'instance a également menacé de faire valoir ses droits auprès de la FIFA, une démarche qui peut potentiellement aboutir à la suspension du Cameroun pour ingérence gouvernementale.

L’avertissement d’Eto’o

Alors qu’aucun des deux camps ne veut perdre la face, Eto’o a refusé de porter l’unique responsabilité d’une potentielle suspension des Lions Indomptables par la FIFA. Responsabilité que le ministère des Sports tente de lui coller inlassablement.

Dans un message envoyé au président de la CNOSC, Kalkaba Malboum, l’ancien buteur a endossé à ce dernier une part de responsabilité dans la suite des événements. “Monsieur le président, il va falloir que chacun dans le rôle qu'il joue, soit face à ses responsabilités sur le risque de suspension que nous faisons courir à notre pays à la faveur d'intérêts cachés au mépris des textes pris par Monsieur le Président de la République, chef de l'Etat”, a-t-il averti dans des propos relayés par le compte spécialisé AllezLesLions. Une manière de rappeler que, selon sa lecture, la Fecafoot est la seule habilitée à nommer le staff technique. La suite, au prochain épisode.

Cameroun : prêt à aller jusqu’à la suspension, Eto’o sort du silence !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.