Cameroun : les joueurs lâchent Eto’o !

Les Lions Indomptables se rebellent contre Samuel Eto'o, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) !

Depuis son élection, Samuel Eto'o, de par son passé notamment, s'est toujours positionné comme un allié des joueurs. Cependant, les récents événements ont mis en lumière un fossé grandissant entre les discours du président et ses actions. Juste après leur victoire contre le Cap-Vert 4 buts à 1 samedi pour la première de Marc Brys à l'occasion de la 3e journée des éliminatoires du Mondial 2026, les joueurs ont ainsi été choqués de recevoir une lettre de menace, envoyée sur ordre de Samuel Eto'o, directement dans leurs mails ou sur WhatsApp, avec copie au président de leur club.

Comme le rapporte le média Camfoot, cet acte a déclenché une onde de choc et même une “rébellion” au sein de l'équipe, accentuant le sentiment de trahison et de méfiance envers Eto'o qui, en raison de son bras de fer en cours avec le ministère des Sports (Minsep), n'était probablement pas forcément le premier ravi de ce large succès face aux Requins Bleus. 

Eto'o a été obligé de céder

Les Lions Indomptables, autrefois fidèles à leur président, ont décidé de manifester leur mécontentement. Le samedi soir, lors d'un cocktail en leur honneur organisé par Eto'o, les joueurs ont ainsi unanimement refusé de se présenter. Le lendemain, ils ont également choisi de se rendre à l'aéroport avec le bus mis à disposition par le gouvernement plutôt que celui de la Fecafoot. Selon la même source, suite à une nouvelle tentative de coup de force de l'instance, ils ont ensuite refusé d'embarquer dans l'avion affrété tant que le staff nommé par le Minsep ne serait pas autorisé à les rejoindre.

Finalement, Eto'o, qui se trouvait à Paris, a dû céder aux exigences des joueurs et se résoudre à perdre ce bras de fer. Malgré les efforts pour apaiser les esprits, il est évident que la fracture entre la star (qui garde quand même quelques soutiens de poids au pays) et les joueurs est profonde et pourrait avoir des répercussions durables sur l'avenir du football camerounais.

Les Lions Indomptables, épuisés par des années de tensions et de conflits internes avec Eto'o, aspirent désormais à une stabilité qui leur permettrait de se concentrer uniquement sur leur mission : représenter fièrement le Cameroun sur le terrain. C'est ce qu'ils auront en tête mardi soir au moment d'entrer sur la pelouse du Stade national du 11-Novembre de Luanda, où ils défieront l'Angola, pour la 4e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026.

Cameroun : les joueurs lâchent Eto’o !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.