Cameroun : Song réagit à son éviction

Le désormais ex-sélectionneur de l’équipe du Cameroun, Rigobert Song, a réagi à sa non-reconduction sur le banc des Lions Indomptables via un message sur ses réseaux sociaux.

Quarante-huit heures après l’officialisation par Samuel Eto’o, le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), de la non-prolongation de son contrat, Rigobert Song s’est exprimé via ses réseaux sociaux. Dans un message émouvant, l’ancien capitaine emblématique des Lions Indomptables (137 capes, 4 buts) s’est d’abord dit “très honoré” d’avoir été le sélectionneur de l’équipe nationale durant ces deux dernières années (nommé en 2022 au lendemain de la CAN 2021 à domicile).

Rigobert Song assume son échec…

Le technicien de 47 ans assume ensuite sa “part de responsabilité” dans l’élimination en huitièmes de finale de la CAN 2023, laquelle ne reflète pas “la notoriété” et le “prestige du football camerounais”. Il en retient “les bons moments” – sans doute la qualification miraculeuse au Mondial 2022 aux dépens de l’Algérie – et “l'expérience” pour la suite de sa carrière.

…et comprend les critiques

Remerciant le président de la République qui tranchera pour le futur sélectionneur, mais aussi le comité exécutif de la Fécafoot, Song a adressé un message aux supporters souvent critiques à son encontre, au regard des dernières prestations moyennes de la sélection. “Leur souhait de voir les Lions Indomptables trôner sur le football continental est légitime, et l'atteinte d'un tel objectif demeure possible”, a-t-il exprimé, sous forme de mea culpa.

Et enfin de se montrer fairplay vis-à-vis de son successeur qui sera connu dans les prochains jours voire les prochaines semaines : “Je souhaite à ceux qui prendront le relais du staff technique d'en être les rédacteurs. Puisse la providence leur permettre de nous faire apprécier les retombées positives de la reconstruction que nous nous sommes investis à initier.” A priori, aux dires d'Eto'o, il s'agira d'un technicien étranger, mais c'est le chef d'Etat Paul Biya qui aura le dernier mot dans ce dossier.

Cameroun : Song réagit à son éviction
Prudence Ahanogbe