La Côte d’Ivoire s’est d’ores et déjà qualifiée, mardi, pour les quarts de finale de la 25e Coupe d’Afrique des nations de football en battant la Libye sur le score de 2 buts à 1. Victoire certes, mais en deux matches, les Eléphants ivoiriens n’ont pas fait preuve d’une véritable sérénité dans leur football.


Par Koceila Bouhanik

Onze tirs pour les Libyens (dont 2 cadrés), 23 pour les Ivoiriens (dont 9 cadrés). Après cette avalanche de tentatives, seulement 3 buts et un vainqueur : la Côte d’Ivoire. Mais les hommes en vert n’ont pas démérité. Loin de là. Henry Michel, l’entraîneur de la Côte d’Ivoire, est perspicace. En homme d’expérience, il avait conseillé à ses joueurs de rester « vigilants » pour aborder le match contre la Libye, qui en théorie s’annonçait pourtant comme une formalité. Un conseil que n’ont pas suivi les joueurs ivoiriens.

Dès la 2e minute, Gilles Yapi pour la Côte d’Ivoire, tente de donner le ton et manque une frappe servie par son capitaine Didier Drogba. Trois minutes plus tard, l’auteur du tir est sanctionné par un carton jaune pour antijeu et résume par là le jeu ivoirien tout au long de cette partie : flou et décousu. En face, Ilija Loncarevic, le sélectionneur de la Libye, a changé sept joueurs dans son onze de départ (match contre l’Egypte). Judicieuse initiative.

Les Libyens égalisent à 4 minutes de la pause

Si les hommes en vert subissent les coups de boutoir ivoiriens pendant les 10 premières minutes de jeu, le but de Drogba à bout portant (9′) met le feu à la contre-offensive libyenne. La tendance se renverse brutalement et les Verts manquent coup sur coup trois occasions de revenir au score (dont un coup franc tiré des seize mètres par El Taïb). A la 25e minute, si les Eléphants conservent incontestablement la maîtrise du ballon, le doute s’installe… Peu après, Drogba accélère à gauche dans la surface et centre au second poteau pour A.Koné, démarqué. La tête plongeante de l’attaquant du PSV Eindhoven passe à côté mais fait frissonner les Libyens. A la 37e minute, le capitaine libyen El Taïb saisit sa chance et frappe fort. Le ballon manque de peu le poteau gauche de J.Tizié. En guise de réponse, Boka déborde sur le côté gauche et centre pour A.Koné qui passe en retrait à Yapi… et qui frappe ! Ghazalla, le portier libyen, ne peut que repousser en corner.

41e minute de jeu. Centre côté droit de Muntaser pour la tête puissante de Khamis en plein dans l’axe et qui égalise pour la Libye ! Coup dur pour les Eléphants à 4 minutes de la pause et ambiance survoltée au Cairo Stadium. Le public égyptien a choisi son camp et pour cause. L’Egypte est dans le groupe A et la Côte d’Ivoire est l’un des plus sérieux concurrents du pays organisateur de la compétition. Peu avant la mi-temps, la Côte d’Ivoire bénéficie d’un coup franc joué à ras terre par Akalé pour Drogba qui reprend au premier poteau. Raté. Les deux équipes s’en vont au vestiaire avec un but chacun.

But libérateur de Yaya Touré

En début de seconde période c’est Drogba qui s’illustre devant les cages libyennes. L’attaquant de Chelsea, à l’entrée de la surface, lobe Ghazalla sorti à sa rencontre, mais le ballon frôle le poteau gauche! Réponse du berger à la bergère c’est Shushan, à la 52e minute, qui vient porter le danger dans la surface ivoirienne. Zokora doit intervenir pour sauver son camp. Les Ivoiriens peinent et ne parviennent plus à trouver la faille dans la défense libyenne, désormais bien en place. Drogba trop seul devant, ne bénéficie que de rares ballons.

Trois tentatives, résolument inoffensives en moins de 2 minutes pour la Côte d’Ivoire, s’avèrent infructueuses. Elle manque par contre de se faire surprendre à la 64e minute par une superbe combinaison libyenne dans la surface de réparation, qui se termine par la frappe de Nader Karra et qui fait vibrer le poteau droit de Tizié. Le premier remplacement de la partie intervient chez les Eléphants à 20 minutes de la fin quand Bonaventure Kalou remplace Gilles Yapi. L’attaquant parisien démontre tout de suite son art en passant plein axe mais en heurtant Ghazalla dans la surface. Le ballon part en corner. Un corner maladroitement boxé des deux poings par le portier libyen. Le ballon, immédiatement repris de la tête par Yaya Touré, fini au fond des filets (74e). Les Eléphants peuvent enfin souffler et l’entraîneur en profite pour faire tourner son effectif.

Les minutes s’égrènent et la pression monte pour les Libyens (85′ Carton jaune pour Osama Hamady pour un tacle par derrière sur B.Kalou). Pour la dernière action du match (87′), c’est Kalou qui régale. B.Koné déborde efficacement et trouve Kalou dans la surface qui contrôle et tente une frappe enchaînée. Mais Ghazalla, très sollicité au cours de la rencontre, se détend bien au ras du sol pour repousser le ballon d’une main. Trois minutes de temps additionnel. Trois minutes qui ne seront pas suffisantes aux Verts pour revenir au score. C’est terminé! La Côte d’Ivoire, avant son dernier match contre l’Egypte, décroche ainsi son ticket pour les quarts de finale. Mais pour gagner la CAN, il lui faudra développer un football beaucoup plus performant.