L’Ivoirien de l’OM Brice Dja Djédjé et le Guinéen de Nantes Ismael Bangoura ont annoncé ce week-end leur intention de privilégier leur club en faisant une croix sur la CAN 2015. L’attaquant de 29 ans évoque même sa prochaine « retraite internationale ».


Si l’appel de la patrie en fait chavirer plus d’un, il y a aussi ceux qui y sont moins sensibles. A l’image de l’Ivoirien Brice Dja Djédjé et du Guinéen Ismaël Bangoura. Remplaçants en sélection mais titulaires (ou en passe de le devenir pour Bangoura) en club, les deux hommes ont annoncé la couleur : ils privilégient leur employeur et il ne faudra pas compter sur eux pour la CAN 2015.

Champion d’automne avec l’OM, dont il est le latéral droit attitré, Brice Dja Djédjé a laissé présager de ses intentions dès le mois d’octobre. Avant de revenir à la charge, sans ambiguïté cette fois, à l’issue de la victoire contre Lille (2-1), dimanche. « Je veux rester à l’OM. C’est ma première saison comme titulaire dans un grand club. Pour le moment, je n’ai pas envie de partir avec ma sélection« , affirme l’ancien joueur d’Evian-TG.

« Le pour, c’est l’OM« 

« J’ai discuté de ma situation avec Marcelo Bielsa et il comprend ma position. Il compte sur moi. Je donne la priorité à l’OM« , clame-t-il, inquiet à l’idée de quitter son club pour n’être qu’une alternative avec les Eléphants. « J’ai eu les dirigeants de la Fédération ivoirienne et je leur ai dit ce que je pensais. Le sélectionneur n’est pas sûr de ses choix. Il n’est pas clair avec moi. Je pèse le pour et le contre et le pour, c’est de rester jouer avec l’OM. Je pense que les dirigeants de mon club vont discuter avec ceux de la sélection pour trouver une solution. D’après les échos, c’est un peu difficile en Côte d’Ivoire mais j’espère que ça se fera. »

Simple remplaçant avec le Syli National depuis l’émergence d’une nouvelle génération, Ismaël Bangoura en est à un stade de réflexion encore plus avancé quant à son avenir avec la sélection de Guinée. « Je vais prendre ma retraite internationale pour me concentrer sur le club. Le coach (Michel Der Zakarian, ndlr) a confiance en moi et je commence à jouer, argue l’ancien Manceau. Je ne sais pas comment ça va se passer si je suis convoqué mais j’arrête, je veux me consacrer à mon club. »

« Rendre au club ce qu’il a fait pour moi« 

Indirectement à l’origine de l’interdiction de recrutement du FC Nantes, l’attaquant se sent redevable. « Je souhaite rendre au club ce qu’il a fait pour moi. Nantes peut viser de belles choses« , assure-t-il. « J’arrive à 29 ans, à un moment important de ma carrière. Je ne peux plus me permettre de jouer sur deux tableaux, alors qu’après des moments difficiles, où j’ai toujours voulu croire en moi, mon entraîneur m’accorde sa confiance et me titularise« . Au contraire de son sélectionneur Michel Dussuyer. Le statut de remplaçant en sélection, le nerf de la guerre…