CAN 2015 : La Guinée dépassée

Le Ghana a mis un terme à la belle aventure de la Guinée en quarts de finale de la CAN 2015 (3-0), dimanche à Malabo. Plus puissants et expérimentés, les Black Stars ont cueilli à froid un Syli National qui n’est jamais vraiment rentré dans son match et a multiplié les erreurs.


Quand on joue de grandes équipes comme ça, le droit à l’erreur est très limité“. Michel Dussuyer, le sélectionneur de la Guinée avait pourtant mis en garde ses hommes avant le quart de finale du Syli National contre le Ghana (0-3), dimanche à Malabo. Un avertissement qui n’a pas été suivi d’effets, la Guinée cédant sur deux erreurs de concentration. Dès le début de match, la défense guinéenne largement remaniée (trois habituels titulaires manquaient à l’appel : Florentin Pogba, Kamil Zayatte et Issiaga Sylla) fait preuve de laxisme.

Sur une interception, Kwesi Appiah trouve André Ayew dans la surface qui talonne pour Christian Atsu. Laissé libre au second poteau, l’ailier d’Everton bat facilement Naby Yattara (4e). A l’autre extrémité de la première période, même erreur, même punition : alors que le Syli est à dix (touché, Idrissa Sylla s’apprête à se faire remplacer par Mohamed Yattara), Baïssama Sankoh rate complètement sa passe et donne le ballon à Appiah qui s’en va tranquillement battre N. Yattara, inscrivant son premier but en sélection (44e).

Le coup de grâce d’Atsu

Dépassés physiquement, les Guinéens ont eu bien du mal à exister dans l’entrejeu et ils ont connu trop de déchet technique sur leurs timides incursions dans le territoire adverse. A court d’occasions, le Syli National n’est pendant longtemps pas parvenu à cadrer la moindre frappe, les tentatives d’Ibrahima Traoré sur coup-franc (10e) et Idrissa Sylla (15e) passant au-dessus.

Un peu plus remuants en début de deuxième période, à l’image d’un centre dangereux de Traoré vers la tête d’un Abdoul Razzagui Camara trop court (48e) ou encore sur un nouveau coup franc de leur capitaine (57e), les Guinéens vont pourtant concéder le coup de grâce sur un but venu d’ailleurs. Excentré sur le côté droit de la surface, Atsu s’offre un doublé en envoyant une frappe enroulée dans la lucarne de N. Yattara (61e).

Très rapidement en tête au tableau d’affichage, les Black Stars se sont contentés de gérer en se montrant réalistes puisqu’ils ont converti chacune de leur occasion, si ce n’est une frappe d’Asamoah Gyan captée par N. Yattara (39e). Les Guinéens auront attendu la 74e pour inquiéter Razak Braimah, devancé de la tête par Camara, mais la reprise de Conté est passée au-dessus.

Dans les derniers instants du match, le ton est un peu monté et N. Yattara a été expulsé pour une sortie pied en avant sur Gyan (90e+3). En demi-finale, le Ghana affrontera une autre Guinée, Equatoriale cette fois, et redoutera surtout l’arbitrage…

 Les compositions de départ :

Ghana : Brimah – Afful, Boye, Mensah, Baba Rahman – Atsu (Acheampong, 79e), Wakaso, Acquah (Rabiu, 86e), A. Ayew – Gyan, K. Appiah.

Guinée : N.Yattara- A. Cissé, Sankoh, F. Camara, Tsamir Paye – Conté, Fofana, Constant (N. Keita, 56e) –A.R. Camara (Kamano, 81e), I. Sylla (M.Yattara, 45e+1), I.Traoré.


 Les statistiques :

C’est la première fois dans cette CAN qu’une équipe s'incline par plus de deux buts d'écart.

La Guinée est décidément maudite en quart de finale puisqu'elle s'incline pour la quatrième fois de son histoire à ce stade de la compétition après 2004, 2006 et 2008. La meilleure performance du Syli National est une 2e place acquise en 1976 mais la CAN se déroulait alors sous forme de poules.

Depuis 2008, le Ghana a toujours atteint au moins le dernier carré (finaliste en 2010).

CAN 2015 : La Guinée dépassée
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !