En froid avec sa Fédération, la star du Gabon, Pierre-Emerick Aubameyang, hésite à répondre présent pour le match décisif face au Burundi le 23 mars dans les éliminatoires de la CAN 2019. Et pour cause, l’attaquant d’Arsenal n’exclut pas de prendre sa retraite internationale…


Le 23 mars prochain, le Gabon se déplace au Burundi à l’occasion de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019. Et pour se qualifier, les Panthères n’auront pas d’autre choix que de s’imposer. Malheureusement, la sélection entraînée par Daniel Cousin n’est pas certaine de pouvoir compter sur son capitaine et joueur-vedette, Pierre-Emerick Aubameyang (29 ans), pour cette échéance capitale. A l’occasion d’une interview-vérité accordée à l’émission Talents d’Afrique, l’attaquant d’Arsenal a maintenu le flou quant à sa présence.

« Je n’ai besoin de rien pour venir jouer ce match, on m’appelle et normalement je viens. Mais j’ai cette retenue car j’aimerais faire avancer les choses. J’aimerais que le Gabon puisse se qualifier pour la CAN et pourquoi pas la faire. Mais si les choses n’évoluent pas, je ne vois pas l’intérêt d’y aller« , a mis en garde le Gunner. Actuellement, « PEA » hésite même à poursuivre avec la sélection. « Prendre ma retraite internationale ? Je suis en pleine réflexion, franchement je me pose la question. J’en suis arrivé à ce niveau-là malheureusement et je vais prendre une décision que ce soit avant ou après le match. »

« On se retrouve toujours avec les mêmes histoires« 

Sans surprise, l’ancien Stéphanois a justifié sa position par le comportement des dirigeants gabonais, notamment après l’épisode de l’avion dans lequel il avait refusé d’embarquer pour des raisons de sécurité en octobre dernier avant un match au Soudan du Sud. « J’attends du changement. Au final, on se retrouve toujours avec les mêmes histoires. A chaque veille de match, on se pose des questions qu’on ne devrait pas se poser. J’aimerais que le football se professionnalise un peu plus là-bas au Gabon. Les joueurs le méritent« , a plaidé la Panthère.

« Quand on est à ce niveau, je pense qu’il faut être professionnel, c’est ce qu’il manque un petit peu et c’est ce qui fait que, parfois, je n’y vais pas, parce que je suis extrêmement déçu du comportement de certains, peu importe que ce soit à la Fédération voire plus haut« , a-t-il glissé. Également déçu par le manque d’engouement du public, le fils de Pierre Aubame va prochainement trancher…

 L’interview en intégralité