CAN 2023 : l’Algérie pas favorite pour son ancien sélectionneur

À J-50 de la CAN 2023 (13 janvier-11 février 2024), l’ex-sélectionneur de l’équipe d’Algérie, Georges Leekens, a jugé les chances des Fennecs d’être sacrés en Côte d’Ivoire.

Marquée au fer rouge par son humiliante élimination dès la phase de groupes de la dernière CAN en 2021, et sa non-qualification à la Coupe du monde 2022, l’Algérie et son sélectionneur Djamel Belmadi sont en mission. Forts de l’alliage entre l’expérience des Riyad Mahrez et Islam Slimani pour ne citer qu’eux, et la jeunesse des nouveaux Farès Chaïbi, Rayan Aït-Nouri ou encore Houssem Aouar, les Verts sont redevenus une machine à gagner.

En effet, en remportant leurs matchs contre la Somalie (3-1) puis le Mozambique (0-2) les 16 et 19 novembre passés, dans le cadre des deux premières journées des éliminatoires pour la Coupe du monde 2026, les champions d’Afrique 2019 ont porté à 10 matchs leur série d’invincibilité. Leur dernier revers remontant à novembre 2022 contre la Suède (2-0) en amical.

L’Algérie « solide » mais pas favorite, selon Leekens

« Les résultats récents montrent que l’équipe algérienne reste solide et compétente, avec de nombreux joueurs mondialement connus, ce qui est en faveur de l’entraîneur Djamel Belmadi », a reconnu son prédécesseur Georges Leekens, passé aux commandes à deux repries (février-juillet 2003, 2016-2017), lors d’une interview accordée au média WINWIN. « Je pense que la Fédération algérienne de football a fait une bonne chose en le maintenant (Belmadi) malgré les déceptions passées », a poursuivi le technicien belge, retraité.

Néanmoins à ses yeux, les coéquipiers de Youcef Atal ne sont pas favoris pour succéder au Sénégal, même s’ils ne sont pas loin de créer la surprise comme il y a quatre ans. « Pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, les joueurs de l’équipe d’Algérie doivent être mentalement forts pour bien gérer le tournoi. Je pense que ce qu’ils ont vécu dans l’édition précédente leur servira beaucoup en Côte d’Ivoire. Cependant, je dirais que l’Algérie ne sera pas parmi les favoris pour remporter le titre, mais elle pourrait causer la surprise, comme cela a été le cas en 2019 », a ajouté le septuagénaire.

CAN 2023 : l’Algérie pas favorite pour son ancien sélectionneur
Prudence Ahanogbe