CAN U23 : Abdul Fatawu Issahaku, le Ghanéen qui tente des lobs… depuis le rond central !

Il est passé (une nouvelle fois !) à deux doigts d'inscrire le but de l'année. Dimanche, lors de l'entrée en lice réussie du Ghana face au Congo (3-2) à l'occasion de la CAN U23 qui se dispute actuellement au Maroc, Abdul Fatawu Issahaku a failli marquer… depuis sa propre moitié de terrain, à l'entrée du rond central ! 

Et ne lui parlez pas de chance ! Car le jeune talent offensif de 19 ans est un véritable spécialiste de l'exercice. Il y a deux ans, il avait réussi son coup contre la Tanzanie lors de la CAN U20, avant de réitérer l'exploit en mars dernier contre l'Algérie, lors des qualifications de la CAN U23. Cette fois, il vu son tir être repoussé par le montant. Annoncé incertain, donc sans doute diminué et pas à 100 % pour cette rencontre face au Congo, Fatawu Issahaku a tout de même réussi à faire la différence dans l’antre du stade Moulay-Abdallah de Rabat. Outre sa fantasque et audacieuse tentative qui a bien failli ridiculiser le portier adverse, le gaucher a réalisé un match plein. Vision de jeu, dribbles, vista… Le numéro 10 a une nouvelle fois fait parler tout son talent ! On aura de nouveau l'occasion de le voir à l'oeuvre ce mardi à l'occasion de la rencontre face au pays hôte, le Maroc, toujours dans l'enceinte Moulay-Abdallah. Alaa Bellaarouch, le portier des Lionceaux, réfléchira sans doute à deux fois avant de sortir loin de sa cage…

Il a joué la Ligue des champions

Ne lui parlez pas de chance donc, mais ne lui parlez pas non plus d’âge. Car la jeune pépite de 19 ans est en avance sur les autres joueurs de sa génération. Ce natif de Tamale (Ghana), qui a commencé le football au sein de la TUFA, une académie créée par le club d'Utrecht (Pays-Bas), a rapidement franchi les paliers. À 15 ans, il est recruté par le Stedfast FC, club de deuxième division ghanéenne au sein duquel il devient rapidement un des maillons forts de l'équipe sénior. Après un passage réussi (7 matchs, 6 buts) par le Dreams Madina FC, dans l'élite du football ghanéen, il intègre le Sporting Portugal à l'été 2022. Alors qu'on aurait pu s'attendre à ce qu'il végète toute la saison en équipe réserve, il n'en sera rien. L'ailier d'1 mètre 77 parvient à disputer 12 rencontres avec les pros, dont deux en Ligue des champions et une en Ligue Europa. Pas mal, même s'il attend toujours son premier but avec les Vert et Blanc. 

Déjà 14 capes avec les A

Fatawu Issahaku n'a pas attendu d'atterrir sur le continent européen pour lancer sa carrière internationale. Déjà intraitable avec les U20, avec qui il a remporté la CAN 2021 en finissant meilleur joueur du tournoi, il a été appelé dans la foulée avec les grands, honorant sa première cape le 10 septembre 2021 contre le Zimbabwe (victoire 0-1). Un peu plus d'un an plus tard, le 27 septembre 2022 pour être précis, il inscrit son premier pion avec les Black Stars lors d'une rencontre amicale face au Nicaragua (0-1). Depuis ses débuts en équipe nationale, il a porté à 14 reprises le maillot de la sélection et participé au Mondial 2022. Et a priori, ça ne devrait pas s'arrêter là…

Le futur Abedi Pelé ?

Grâce à sa technicité et sa vision de jeu au-dessus de la moyenne, Fatawu Issahaku est régulièrement cité comme le nouveau Abedi Pelé (1 mètre 74). Une comparaison forcément flatteuse, tant l'ancien joueur de l'Olympique de Marseille, vainqueur de la Ligue des champions en 1993, a réalisé une immense carrière. Au pays, l'ancien Black Stars (73 sélections, 19 buts) est considéré comme une véritable légende vivante. Être comparé si jeune à une icône de sa nation doit forcément être flatteur pour Fatawu Issahaku, à qui on souhaite la même carrière que le natif d'Accra, aujourd'hui âgé de 58 ans.

Jurisprudence Adiyiah

Il était jeune, il était fort et il incarnait le futur du football ghanéen. On parlait même de lui comme du futur Asamoah Gyan. Lui, c'est Dominic Adiyiah. Aujourd'hui retraité à 33 ans, l'ex-attaquant des Black Stars (20 capes, 4 buts), qui avait notamment disputé le Mondial sud-africain en 2010, n'a pas réussi la carrière attendue. Recruté par le Milan AC début 2010 après avoir remporté (et survolé !) la Coupe du monde U20 en 2009 (8 buts), il ne répondra jamais aux attentes. L'attaquant ghanéen effectuera sa carrière dans différentes formations de seconde zone (Reggina Calcio, Arsenal Kiev, FK Atyraou…), avant de finir son parcours de baroudeur en 2021, du côté du Chiangmai United, en seconde division thaïlandaise.

On souhaite bien évidemment une carrière plus fructueuse à Issahaku, mais les aléas du sport de haut-niveau (malchance, entourage, choix discutables…) font que parfois, un joueur très prometteur ne parvient pas à réaliser une carrière à la hauteur de ce qu'on lui prédestinait. Et les exemples sont légions… Mieux vaut donc savoir rester mesuré, garder les pieds sur terre et ne pas trop s'emballer face aux jeunes prodiges du football.

CAN U23 : Abdul Fatawu Issahaku, le Ghanéen qui tente des lobs… depuis le rond central !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.