En fin de contrat à Chelsea en juin, Didier Drogba (33 ans) ne restera pas chez les Blues, où il a débarqué en 2004. La fin d’une histoire pour l’Ivoirien de 33 ans qui veut un dernier contrat juteux pour finir sa carrière en beauté.


Parti en Russie se remplir les poches avec un salaire de plus de 20 M€ annuels, Samuel Eto’o est en train de faire des émules. Et Didier Drogba pourrait bien suivre le même chemin.

En fin de contrat en juin, l’attaquant ivoirien tarde à prolonger son contrat avec les Blues. L’OM, l’AC Milan ou les Los Angeles Galaxy sont sur les rangs. Une chose est sûre, le capitaine des Eléphants veut finir sur un dernier contrat lucratif. « Pour le moment, on va s’occuper de la fin de son contrat. On a reçu une proposition de prolongation d’une année qui ne nous convient pas. Dans la mesure où elle ne nous convient pas, la question de son départ reste posée. Les supputations vont partir de gauche à droit, mais on sait ce qu’on veut, où l’on veut aller et quelles sont les propositions qu’on a. Le moment opportun, on avisera« , explique Thierno Seydi, son agent, à L’Observateur.

« Un challenge financier important »

A priori, l’ancien Marseillais n’ira pas en Lombardie. « Milan AC, mais j’ai tout de suite dit non ! La proposition ne m’intéressait pas. Le Milan AC était venu nous parler de prêt avec option, ce qui n’était pas possible. » Les Etats-Unis? « Los Angeles Galaxy, on en parle effectivement parce que c’est une possibilité parmi tant d’autres. » La Russie? « Anzhi est annoncé parce que les gens savent qu’ils paient bien, mais je n’ai pas été contacté. Didier, non plus ! »

Car, à bientôt 34 ans, Drogba semble vouloir finir en beauté. « La position alléchante de joueur de ce calibre sur le marché, car il sera libre, donne envie à des intermédiaires à gauche et à droite. Mais pour le moment, on garde les pieds sur terre. Des propositions, on en a et le moment opportun, on fera notre choix et tout le monde le saura. Une carrière ; ce sont des étapes. A 18-20, tu es sur le sportif. A partir de 25-28 ans on essaie d’allier le sportif et le financier. La trentaine largement entamée, il faut aller là où financièrement tu peux assurer tes arrières. A 34 ans, qu’est-ce que Drogba a, sur le plan sportif, à prouver ? Rien ! S’il a un challenge financier important, je ne fermerai pas les yeux. J’irai là où l’on m’offrira le plus. Ça peut-être les Etats-Unis, le Qatar, la Russie ou quelque part en… Asie. Je ne peux pas donner de nom, mais on ira là où financièrement on se sentira bien. C’est clair ! Oui, limpide comme l’eau de roche. »