A égalité sur l’ensemble des deux matches après la victoire des Panthères ce samedi (1-0), le Gabon et le Mozambique ont dû recourir aux tirs au but pour se départager. Une séance qui a tourné à l’avantage des Gabonais (4 tab à 3). Portés par Ovono et Aubameyang, ils sont les premiers à se qualifier pour la phase de groupes des éliminatoires du Mondial 2018.


Au bout du suspense ! Battu 1-0 au Mozambique lors du 2e tour aller des éliminatoires du Mondial 2018, le Gabon s’est imposé sur le même score au retour ce samedi au stade de l’Amitié à Libreville (1-0), obligeant les Panthères à recourir aux tirs au but pour valider leur qualification pour la phase de groupes. Et pourtant, Malick Evouna avait ouvert le score dès la 2e minute de jeu après une accélération de Pierre-Emerick Aubameyang. Mais, malgré ce départ idéal, les Panthères sont retombées dans leurs travers.

Fébriles défensivement et en panne d’inspiration, elles n’ont jamais su inscrire le but libérateur, tremblant au contraire jusqu’au bout, notamment sur un tir de Gildo qui est allé mourir sur le poteau de Didier Ovono dans les dernières secondes du temps additionnel (90e+5). La prolongation n’a pas davantage permis de faire la différence malgré un but refusé au Gabon pour hors-jeu dans les dernières minutes (129e).

C’est finalement des tirs au but, mauvais souvenirs depuis l’élimination contre le Mali en quart de finale de la CAN 2012, qu’est venu le salut des Panthères. Après deux arrêts effectués par un Ovono déchaîné pendant la séance, c’est comme un symbole Pierre Emerick Aubameyang, absent décrié du match aller et frappeur malheureux en 2012, qui a inscrit le tir au but victorieux (4 tab à 3) envoyant les siens en phase de groupe au terme d’un dénouement ô combien long à se dessiner.

Le onze du Gabon : Ovono –Obiang, Appindangoye, H. Ndong, Oto’o – Tandjigora, D. Ndong, Lemina, Madinda – Evouna, Aubameyang.