En visite officielle en Côte d’Ivoire, le président de la CAF, Ahmad, a tenté de réchauffer ses relations avec le président de la Fédération ivoirienne (FIF), Sidy Diallo, un fidèle d’Issa Hayatou. Le bilan est plutôt réussi malgré un gros couac à l’occasion de la conférence de presse qui a eu lieu mardi.


C’était l’un des enjeux de la visite du président de la CAF, Ahmad, en Côte d’Ivoire lundi et mardi. A la tête de l’instance panafricaine depuis mars dernier, le Malgache allait-il profiter de ce séjour pour repartir du bon pied avec le président de la Fédération ivoirienne (FIF), Sidy Diallo, proche du prédécesseur et rival d’Ahmad lors des dernières élections, Issa Hayatou ? La question prenait d’autant plus d’importance après l’épisode de l’altercation entre Diallo et son homologue marocain Fouzi Lekjaa, proche d’Ahmad, lors de Côte d’Ivoire-Maroc (0-2) le 11 novembre dernier.

Si l’on se fie à l’arrivée d’Ahmad lundi à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, l’échange a été positif puisque Diallo est venu l’accueillir à sa descente de l’avion, multipliant les sourires et les petites attentions à l’égard de son hôte avec qui il a posé bras dessus, bras dessous… Voilà pour le protocole. Reste qu’un épisode a fait jaser mardi : Diallo n’a pas assisté à la conférence de presse donnée par Ahmad au Sofitel Hôtel Ivoire après son audience avec le président ivoirien, Alassane Ouattara. Une absence justifiée par la FIF sur son site officiel, avec un petit tacle au passage. « Si l’on notait la présence de certaines personnalités du football ivoirien dans la salle, la Fédération Ivoirienne de Football, elle, n’a pas eu de représentant, parce que n’ayant ni été informée, encore moins invitée par les organisateurs« , a glissé l’instance en guise de pique.

Malgré tout, Diallo a raccompagné le patron du football africain pour son départ à l’aéroport quelques heures plus tard et l’Ivoirien a voulu dresser un bilan positif de cette visite. « Il ne peut pas y avoir de problème entre moi et le président de la CAF. Je suis le président de la FIF et donc je suis son représentant ici en Côte d’Ivoire. Pourquoi voulons-nous créer des problèmes entre les gens ? Il n’y a pas de problème entre Ahmad Ahmad et Sidy Diallo et vous l’avez constaté« , a coupé court Diallo, se disant « heureux de recevoir le président de la CAF« . Les prochains mois diront où en sont réellement les relations entre les deux hommes.