Quelle déception pour Didier Drogba ! A nouveau réunie ce jeudi, la commission électorale de la Fédération ivoirienne de football (FIF) a annoncé qu’elle invalidait la candidature de l’ancien attaquant pour l’élection présidentielle à la tête de la FIF.

Cette décision fait suite à de nombreux rebondissements et n’a pas fini de faire jaser. En effet, le dossier de Drogba, qui a reçu des doubles parrainages d’arbitres dissidents et du club de l’Africa Sport d’Abidjan qui font débat, avait initialement été validé le 9 août. Mais le secrétaire général de la commission, Jean Baptiste Sam Etiassé, avait contesté ce choix et refusé de notifier les candidats de la décision de la commission les concernant. Ce blocage avait poussé la FIF à suspendre la commission et le processus électoral. Rétablie par la FIFA, la commission avait ensuite repris ses travaux, sauf que son président René Diby, favorable à une lecture tolérante permettant de valider le dossier de Drogba, avait fini par claquer la porte en raison de la volonté de certains membres de procéder à un nouveau vote qui remettait en cause les décisions passées.

En l’absence de Diby, le dossier de l’ancien Marseillais a donc été invalidé et seuls Sory Diabaté et Idriss Diallo, deux hommes du sérail, ont reçu le feu vert pour candidater à l’élection du 5 septembre. S’il le souhaite, Drogba dispose désormais de 5 jours pour saisir la commission de recours de la FIF.

Le communiqué de la commission électorale

Image

Image