Absent du dernier rassemblement de la sélection ivoirienne, Geoffroy Serey Dié ne portera plus le maillot des Eléphants ! A bientôt 35 ans, le milieu de terrain du FC Aarau (D2 suisse) a annoncé sa retraite internationale ce vendredi après 44 sélections (1 but).

«Cette image marque le début de mon histoire avec les Eléphants de CÔTE D’IVOIRE, et c’est avec elle que je mets fin à mon histoire avec l’équipe nationale. Je remercie mes devanciers qui m’ont bien accueilli tout en me montrant le chemin à tenir, sans oublier mes jeunes frères avec qui j’ai continué la mission depuis quelques années maintenant. Merci pour le respect que vous m’avez toujours donné, le temps est venu pour moi de vous laisser la place, que DIEU vous bénisse et vous accompagne, je crois en vous et je sais que la CÔTE D’IVOIRE va vibrer à chacun de vos matchs», a écrit l’ancien joueur de Sétif, Sion, Bâle ou encore Stuttgart sur son compte Facebook.

Une carrière internationale relativement « courte » mais intense

Devenu international sur le tard, à 28 ans, le natif de Facobly n’a quasiment plus quitté le onze de départ de la Selefanto depuis sa première cape en mars 2013 contre la Gambie (3-0). Ses larmes lorsque l’Abidjanaise (l’hymne ivoirien) a retenti au Mondial 2014 auront ému le monde entier et il aura été un élément majeur du sacre des Eléphants à la CAN 2015.

Une participation à la Coupe du monde, 3 à la CAN et donc un titre de champion d’Afrique : Serey Dié s’en va sur un bilan que beaucoup envieraient. Malheureusement, sa dernière cape lui laissera un goût amer puisque c’est lui qui a raté le dernier tir au but ivoirien et précipité l’élimination contre l’Algérie (1-1, 4-5 tab) à l’occasion des quarts de finale de la CAN 2019. Parfois capitaine ces dernières années, l’ancien vendeur de rue possédait une agressivité qui manquera dans l’entrejeu ivoirien.

Sur le même sujet : Serey Dié, de la misère au bonheur