Dix-neuf personnes ont trouvé la mort et 132 autres ont été blessées, dimanche, à Abidjan, au stade Félix Houphouët Boigny(FHB), juste avant le match de football qui a opposé la Côte d’Ivoire au Malawi dans le cadre des qualifications pour la CAN et le Mondial de football 2010. Cet incident aurait été causé par l’effondrement d’une grille sous la pression des supporters restés dehors faute de place, et qui avait tout même en leur possession des tickets valides, achetés quelques heures auparavant.


Notre correspondante en Côte d’Ivoire

Quand le capitaine des Eléphants footballeurs, Didier Drogba, invitait les supporters ivoiriens dans les gradins du stade Félix Houphouët Boigny (FHB), mercredi lors de la conférence de presse qu’il a animé à Abidjan, il ne s’attendait certainement pas à une si forte mobilisation de leur part.

Les Ivoiriens, en effet, très préoccupés par le sort de leur équipe nationale de football, après la défaite des locaux lors du CHAN, ont tenu à lui donner tout leur soutien en se déplaçant massivement au stade pour la hisser très loin dans la CAN et la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud.

Mais c’était sans compter avec la capacité du Stade Félix Houphouët Boigny (35.000 places). L’enceinte sportive bondée déjà quelques heures avant la rencontre, à laquelle le Président Laurent Gbagbo a assisté, refusait du monde. La catastrophe qui s’en est suivie à causé la mort de 19 personnes et 132 blessés.

Le curieux silence de la RTI

Contrairement aux premières informations faisant état de l’effondrement d’un mur causant une bousculade, accentuée par les policiers usant de gaz lacrymogène pour essayer de dissiper la foule, ce sont les supporters restés dehors par défaut de place -plus nombreux que ceux déjà installés au sein du stade- qui ont tenté de pénétrer en force par une sortie de secours (une grille) provocant une bousculade qui a causé le drame.

Pendant la transmission du match en direct sur les antennes de la RTI, aucune information concernant ce malheureux incident n’a été donné par la paire de commentateurs que formaient Benson Pierre Aka et Rach Nguessan Kouassi, tous deux journalistes sportifs à RTI Sport. Et ce, malgré la présence sur place d’une équipe de reportage de la télévision nationale. Ce fût un black-out pour les supporters restés devant leur petit écran. Mais les chaines de télévision et radio internationales ont vite fait de les informer.

Malgré cet incident les Eléphants ivoiriens se sont imposés par 5 buts à 0 devant le Malawi. Les buts ivoiriens ont été inscrits par Romaric dès la première minute, Drogba aux 7’ et 28’, Salomon Kalou à la 59’ et Bakary Koné à la 71’. Le Premier ministre a convoqué, ce lundi, une réunion d’urgence à Abidjan.