Amical : la Côte d’Ivoire (encore) accrochée avant sa CAN…

Bien qu’ayant outrageusement dominé ce mardi soir sur sa pelouse du Felicia, la Côte d’Ivoire a été tenue en échec par l’Afrique du Sud (1-1). Menée très tôt au score par des Bafana Bafana froids de réalisme, les Éléphants ont arraché l’égalisation par leur buteur providentiel Sébastien Haller, juste après l’entrée décisive d’Oumar Diakité.

Les hôtes faisaient preuve de patience dès l’engagement, notamment en construisant lentement depuis l’arrière. Grâce à cela, ils se procuraient leurs premières occasions en un peu plus d’une minute de jeu. En effet, suite à un dédoublement à gauche, Ghislain Konan provoquait le premier corner du match pour les Éléphants – botté sans plus inquiéter le gardien (2e). Quelques secondes après, Seko Fofana envoyait une lourde frappe, quoique largement au-dessus du but (2e).

Seulement, les Bafana Bafana douchaient les Éléphants en ouvrant la marque cinq minutes plus tard, contre le cours du jeu. Consécutivement à une perte de balle de Franck Kessié dans la défense, Teboho Mokoena étirait la défense à gauche puis passait en retrait pour son coéquipier de Mamelodi Sundowns, Themba Zwane. Celui-ci reprenait parfaitement de l’intérieur du droit dans la lucarne de Yahia Fofana et climatisait le Felicia sur le premier tir sud-africain de la rencontre (0-1, 8e). Les hommes de Jean-Louis Gasset frôlaient ensuite la catastrophe alors que Bongokuhle Hlongwane ratait son face-à-face avec Y. Fofana et que la reprise de Mokoena fuyait le cadre dans la foulée (11e).

Seko Fofana tentait de répondre aussitôt avec sa spéciale de loin, mais le tir puissant de l’ancien Lensois manquait de précision (16e). Dans son sillage, Sébastien Haller reprenait légèrement au-dessus un centre venant de la gauche (27e). Le milieu relayeur d’Al-Nassr s’essayait à nouveau de loin, sans pour autant trouver le juste équilibre entre la puissance et la précision (30e).

Diakité, le coaching payant de Gasset

Poussés par le chaudron du Felicia, les Éléphants multipliaient les assauts dans le camp sud-africain. Seulement, l’efficacité n’était toujours pas au rendez-vous. En attestent ce lob bien inspiré d’Haller échouant au bas du poteau de Ronwen Williams (31e) ou cette frappe rasante de S. Fofana déviée de justesse en corner par le portier du Mamelodi (47e).

À force de vendanger, les hôtes de la prochaine CAN 2023 frôlaient la correctionnelle au moment où les Bafana Bafana péchaient par individualisme face au gardien, préférant en l’occurrence le tir plutôt qu’une passe en retrait au point de penalty (53e). Seulement, Sébastien Haller trouvait enfin la faille pour les Orange, juste après l’entrée décisive du supersonique Oumar Diakité, lequel créditait par conséquent Jean-Louis Gasset d’un coaching gagnant. En effet, le Rémois mystifiait son vis-à-vis à droite avant de remettre sur Wilfried Singo. L’arrière droit dosait ensuite un centre pour Haller qui croisait parfaitement sa tête dans le coin des filets de Williams (1-1, 66e). Déjà auteur de l’unique face au Maroc samedi, l’avant-centre du Borussia Dortmund marquait ainsi son 7e but sous le maillot orange en 20 sélections.

Après une vingtaine de minutes lors desquelles on assistait à une baisse de rythme, les Ivoiriens se procuraient une ultime situation dangereuse par Max-Alain Gradel dans les arrêts de jeu. L’ailier de Gaziantep voyait sa bicyclette contrée de justesse par un défenseur alors que le ballon prenait visiblement la direction du but (90e+1).

Le score en restera là et la Côte d’Ivoire clôture sa trêve avec un deuxième nul en autant de matchs, sur le même score de 1-1, après s'être quitté dos à dos avec le Maroc le weekend dernier.

Les compos de Côte d'Ivoire-Afrique du Sud

Côte d'Ivoire-Afrique du Sud, compos

Amical : la Côte d’Ivoire (encore) accrochée avant sa CAN…
Prudence Ahanogbe