Amical : le Maroc s’en tire bien en Côte d’Ivoire

Ce samedi, le choc amical Côte d’Ivoire-Maroc au Felicia d’Abidjan aura accouché d’un nul (1-1) frustrant pour les Éléphants, et inespéré pour le Maroc. Dans une partie à sens unique et dictée par les Ivoiriens, les Marocains s’en sont bien sortis en égalisant en fin de match.

Les Ivoiriens gagnaient les premiers la possession du cuir. En revanche, la construction depuis l’arrière évoluait plus lentement. La faute à un pressing haut marocain qui gênait les relances courtes ivoiriennes, et forçait les Éléphants à rallonger leur jeu, synonyme de perte de balle. Cela débouchait sur un premier tir pour les Lions de l’Atlas. En effet, suite à corner botté de la gauche, Achraf Hakimi s’essayait de loin, mais Yahia Fofana restait vigilant sur sa ligne (18e).

La Côte d’Ivoire s’en remettait alors aux actions individuelles de ses joueurs, bien trop individualistes pour le coup. Ainsi, Oumar Diakité déposait Yahia Attiat-Allah à droite et trouvait le pied de Nayef Aguerd sur sa frappe du gauche dans la surface, ignorant ses partenaires libres de tout marquage (22e). Après deux tirs lointains, puissants mais largement hors-cadre de Seko Fofana (23e, 26e), Diakité privilégiait de nouveau la solution individuelle suite à une mauvaise relance de Yassine Bounou et essuyait les remontrances d’Ibrahim Sangaré. Alors que les solutions Sébastien Haller et Sangaré s’offraient à lui respectivement à gauche et à droite, l’attaquant du Stade de Reims butait sur Bounou qui rattrapait son erreur (26e).

Le Maroc, la tête sous l’eau

Complètement asphyxié, le Maroc se procurait une timide occasion par Aguerd. Gêné par son compère de la charnière et capitaine Romain Saïss, le défenseur central de West Ham reprenait mal de la tête un coup franc d’Amine Harit venant de la gauche (37e). Pas de quoi décourager les intentions ivoiriennes. Puisque Diakité puis Haller faisaient passer un nouveau coup de chaud dans la défense des Lions de l’Atlas, alors qu’ils voyaient leurs frappes mises en échec par deux nouveaux sauvetages marocains (40e).

Le coup franc vicieux d’Hakimi – l’un des rares Marocains à tenter d’inquiéter l’arrière-garde de la Selephanto – n’était pas de nature à inverser la tendance (45e+2). Car juste avant que l’arbitre ne renvoie les 22 acteurs aux vestiaires, Sébastien Haller ouvrait le score pour les hôtes. Auteur d’un bon appel dans le dos d’Aguerd, l’avant-centre héritait d’une passe de Jonathan Bamba qui avait percuté plein axe, et battait d’une pichenette Bounou , sorti à sa rencontre (1-0, 45e+3). L’attaquant actuellement dans le dur au Borussia Dortmund (0 but en 7 apparitions), s’offrait ainsi un bol d’air frais en inscrivant ainsi sa 6e réalisation en 19 capes.

La Côte d’Ivoire, tout ça pour ça

Forts de cet avantage, les Ivoiriens baissaient le pied en seconde période. Malgré tout, les nettes occasions étaient toujours à mettre au crédit des Éléphants : conséquence d’un collectif marocain méconnaissable, incapable d’enchainer plus de trois passes sans déchet technique. Sur une énième offensive, Diakité manquait sa reprise dans la surface, sur une passe de Franck Kessié, qui péchait par excès d’altruisme alors qu’il avait le champ libre pour tirer (61e).

Seulement, le Maroc n’est pas demi-finaliste du dernier Mondial pour rien et il allait le prouver après une nouvelle action vendangée par les Éléphants. Ayoub El Kaabi prenait en effet en défaut Abakar Sylla sur une grossière bourde dans la charnière centrale et battait Fofana sur sa droite pour égaliser (1-1, 81e). Derrière, Bounou était vigilant sur une tentative de lob de Wilfried Singo et permettait à son équipe de s’en tirer avec un nul inespéré (90e+2).

Walid Regragui peut s’estimer heureux, tandis que Jean-Louis Gasset et ses ouailles peuvent l’avoir mauvaise. Les deux équipes se quittent dos à dos avec beaucoup de remises en question, tant du côté ivoirien au regard de l’incapacité à gagner un match pourtant dominé de bout en bout, que du côté marocain pour un collectif ayant volé en éclats sous la pression physique de ses adversaires. Mardi, la Côte d’Ivoire affrontera pour son 2e match l’Afrique du Sud. Pendant ce temps, le Maroc défiera le Liberia.

Les compos de Côte d'Ivoire-Maroc

Côte d'Ivoire : Fofana – Singo, Ndicka, Diomandé, Konan – Kessié, Sangaré, Fofana – Bamba, Haller, Diakité.

Maroc : Bounou – Hakimi, Saiss, Aguerd, Attiat-Allah – Amallah, Mazraoui, Ounahi – Harit, En-Nesyri, Adli.

Amical : le Maroc s’en tire bien en Côte d’Ivoire
Prudence Ahanogbe