Après avoir longtemps déchanté, l’Etoile du Sahel a décroché un match nul mérité ce samedi à Soweto contre les Orlando Pirates (1-1) en finale aller de la Coupe de la CAF. Grâce à l’égalisation tardive de leur capitaine Jemal, les Etoilés partiront même favoris dans une semaine.


En déplacement au Orlando Stadium ce samedi lors de la finale aller de la Coupe de la CAF, l’Etoile du Sahel a pris une option sur le sacre en tenant en échec les Orlando Pirates (1-1) grâce à une égalisation décrochée dans les dernières minutes. Entre deux équipes timorées en début de match, les débats ont globalement été équilibrés. Alors que le jeu se faisait de plus en plus musclé, les Etoilés vont laisser passer le coche à la demi-heure de jeu.

En position favorable à quatre reprises, Baghdad Bounedjah a manqué d’efficacité. Après un ballon piqué (28e) et une tête (30e) non cadrés, l’international algérien a buté deux fois sur Felipe Ovono (31e, 36e). Sur l’action suivant son dernier manqué, Gabuza va punir l’inefficacité tunisienne. Une poignée de secondes après un raté où Matlaba l’avait gêné (35e), l’attaquant sud-africain résistait au retour d’un défenseur et s’en allait battre Jebali d’un missile dans la lucarne opposée (36e, 1-0).

Jemal au mental

Face à un adversaire regroupé dans son camp après l’ouverture du score, l’ES Sahel a bien cru ne jamais parvenir à égaliser. Le salut aurait pu venir des coups de pieds arrêtés, mais Lahmar a vu Ovono (39e) puis la barre (70e) s’opposer à ses tentatives. Accroché à deux reprises dans la surface adverse, Bounedjah est tombé dans ses travers habituels en recherchent le penalty trop systématiquement. Des faits de jeu qui ont provoqué la colère des Tunisiens envers l’arbitre de la rencontre. Avertis, Abderrazak et Ben Amor vont notamment manquer la manche retour.

Finalement, alors que tout espoir semblait perdu et qu’ils se dirigeaient vers une défaite frustrante, les hommes de Faouzi Benzarti vont revenir dans la partie au dernier moment. A la réception d’un coup-franc de Lahmar cafouillé par la défense adverse, Ammar Jemal a égalisé de près (87e) et arraché un match nul mérité. Tout un symbole pour le capitaine tunisien qui avait été privé de l’ouverture du score pour hors-jeu sur une action similaire en début de match (11e). Grâce à son but, les cartes ont été complètement rebattues en quelques secondes et c’est bien l’ES Sahel qui partira en ballotage favorable dimanche prochain à Sousse.

 Les compostions de départ :

Orlando Pirates : Ovono –Jele, Sangweni, Gcaba, Matlaba – Makola, Ntshumayelo, Masalesa, Rakhale – Gabuza, Erasmus.

Etoile du Sahel : Jebali – Naguez, Jemal, Boughatass, Abderrazak – Kom, Ben Amor – Lahmar, Brigui, I.Msakni – Bounedjah.