Coupe de la CAF : Le TP Mazembe domine Yanga et termine premier !

Mission accomplie pour le TP Mazembe! En quête du point nécessaire pour leur assurer la tête du groupe A de la Coupe de la CAF, les Corbeaux de Lubumbashi, déjà qualifiés depuis deux journées, ont clos la phase de poules en beauté en dominant Young Africans (3-1) mardi au Kamalondo. Si le centre de Kasusula a touché la transversale puis que la tête de Luyindama a été sauvée sur la ligne, le champion d’Afrique n’a pas lâché la pression et Bolingi a logiquement ouvert le score sur un centre mal jugé par le gardien adverse (28e). Dans la foulée, l’international congolais manquait le break en butant sur le portier !

Ce n’était que partie remise puisqu’au retour des vestiaires, Kalaba, qui avait déjà provoqué l’expulsion de Chikupe (30e), profitait d’une frappe d’Asante repoussée par le gardien tanzanien pour doubler la mise plein axe (55e). Très bon cette saison, le Zambien s’offrait même un doublé en éliminant superbement le malheureux dernier rempart adverse avant de faire feu dans le but vide (64e). Mais les hommes d’Hubert Velud se relâchaient un peu et Tambwe était le plus prompt pour pousser au fond des filets un coup-franc de Niyonzima qui avait touché la barre (75e). Une réduction du score vaine pour des Tanzaniens déjà éliminés. Le TPM termine en tête et affrontera le deuxième du groupe B, actuellement l’Etoile du Sahel, qui peut toutefois doubler le FUS Rabat si elle le bat ce soir.

Le onze de départ du TPM : Gbohouo – Mpeko, Kimwaki, Luyindama, Kasusula – Kalaba, Kouamé, Adjei – Asante, Bolingi, Kanda.

 Le classement final du groupe A : TP Mazembe 13 pts, MO Bejaia 8 pts, Medeama 8 pts, Young Africans 4 pts.

Coupe de la CAF : Le TP Mazembe domine Yanga et termine premier !
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.