En-Nesyri Maroc

Suite à l’élimination du Sénégal dimanche (0-3 contre l’Angleterre), le Maroc fait office de dernier représentant africain à la Coupe du monde 2022 et les Lions de l’Atlas portent sur leurs épaules les espoirs de tout un continent. Avant d’affronter l’Espagne mardi (16h) en huitièmes de finale, les hommes de Walid Regragui peuvent se montrer confiants en gardant à l’esprit une statistique.

Sur les quatre huitièmes de finale disputés jusqu’à présent dans cette édition, la logique de la phase de groupes a toujours été respectée et l’équipe arrivée en tête de sa poule a forcément pris le meilleur sur celle arrivée deuxième : les Pays-Bas contre les Etats-Unis (3-1), l’Argentine face à l’Australie (2-1), l’équipe de France contre la Pologne (3-1) et donc les Anglais face au Sénégal. En toute logique, les Marocains, qui ont terminé en tête de la poule F, devraient donc disposer de l’Espagne, seulement deuxième du groupe E.

Cela étant dit, rappelons évidement que la configuration des groupes E et F est un peu particulière puisque c’est à chaque fois une équipe inattendue qui a terminé première (le Maroc et le Japon) et il faudra donc voir comment se défendent les favoris déchus (Croatie et Espagne) en 8es. Premiers éléments de réponse ce lundi avec Japon-Croatie (16h) en attendant le match des Marocains le lendemain !