Saiss, Ounhahi, Maroc

Première sélection africaine de l’histoire à atteindre les demi-finales de la Coupe du monde, le Maroc a fait vibrer tout un continent au cours des dernières semaines, et même plus encore. Parmi les nombreux supporters des Lions de l’Atlas, figure l’humoriste Gad Elmaleh, né à Casablanca et qui ressent une fierté indescriptible.

«Le Maroc en Coupe du monde, c’est une fierté inouïe. C’est un sentiment qui va au-delà du foot. Il y a certes le sport, il y a les athlètes, il y a l’équipe nationale, il y a une joie contagieuse. Cette équipe du Maroc, elle donne à voir un grand football», a apprécié l’acteur dans un entretien accordé à la journaliste Charlotte Bouteloup.

Au-delà du football, l’homme de 51 ans a encensé les valeurs transmises par la bande à Walid Regragui. «Mais elle (cette équipe, ndlr) donne à voir aussi une joie, une manière de célébrer qui est belle, qui est fraternelle. Quand les joueurs vont voir leurs parents ou prennent leur maman sur le terrain pour célébrer avec eux, je suis en larmes ! Je pleure parce que ce sont mes valeurs et je me dis de mettre ses parents à l’honneur, alors que tu es en train de jouer un match de Coupe du monde et que tu es arrivé au summum de ta carrière…  Ça fait partie de nos valeurs. Prendre des gens dans les bras qui ne sont pas des Marocains ni des supporters marocains et chanter avec eux dans les villes du monde entier, c’est les valeurs du Maroc. Moi je trouve que c’est… ça, c’est une grande fierté», a conclu l’artiste avec émotion. Les Lions de l’Atlas seront fêtés en héros ce mardi à Rabat.