Algérie défaite

L’Algérie ne décolère pas ! Eliminés dans les dernières secondes par le Cameroun (1-2, a.p.) mardi à Blida en barrage retour de la Coupe du monde 2022, les Fennecs vont déposer un recours auprès de la FIFA pour dénoncer l’arbitrage de Bakary Gassama. La rumeur circulait depuis plusieurs heures et la Fédération algérienne (FAF) l’a confirmé à travers un communiqué diffusé jeudi à la mi-journée.

«La Fédération Algérienne de Football (FAF) a introduit auprès de la Fédération internationale de football association (FIFA) un recours à l’encontre de l’arbitrage scandaleux ayant faussé le résultat du match barrage retour Algérie-Cameroun disputé le 29 mars 2022 au Stade du Chahid Mustapha Tchaker de Blida», fait savoir l’instance. «La FAF est déterminée à user de l’ensemble des voies légalement permises pour se faire rétablir dans ses droits et rejouer la rencontre dans des conditions garantissant l’honnêteté et la partialité de l’arbitrage. La FAF demande également l’ouverture d’une enquête par les organes de la FIFA pour faire toute la lumière sur l’arbitrage du match Algérie-Cameroun.» Le président de la FAF, Charaf-Eddine Amara, va tenir une conférence de presse dans les prochaines minutes afin d’expliquer plus précisément ce recours.

Une charge non sanctionnée sur Aïssa Mandi sur l’ouverture du score camerounaise, un but de l’épaule refusé de manière discutable à Islam Slimani, plusieurs situations litigieuses dans la surface adverse : il est vrai que les Fennecs ont de quoi être en colère. Pour autant, ce recours n’a quasiment aucune chance d’aboutir. «Les décisions de l'arbitre sur des faits en relation avec le jeu sont sans appel, y compris la validation d'un but et le résultat d'un match», indique ainsi le règlement de la FIFA. Seule exception : un cas avéré de manipulation de match, comme cela avait reconduit à rejouer Afrique du Sud-Sénégal dans les éliminatoires du Mondial 2018. Mais rien ne va dans ce sens à ce stade…

Les erreurs d'arbitrage dénoncées par l'Algérie