Alassane Pléa

Et si Alassane Pléa jouait pour le Mali ? Le débat semblait clos depuis que l’attaquant du Borussia Mönchengladbach a fêté sa première cape avec l’équipe de France le 20 novembre 2018 face à l’Uruguay (1-0). Sauf qu’il s’agissait seulement d’un match amical et que l’ancien Niçois, plus utilisé par Didier Deschamps ensuite, est donc toujours susceptible de changer de nationalité sportive et d’opter pour les Aigles. Une hypothèse que le buteur de 29 ans envisage sérieusement.

«Mon père est malien. Il vient de là-bas, il s’est exilé en France pour ses études et y a fondé une famille. J’y suis allé plusieurs fois, et (ce pays) est en moi», a plaidé le natif de Lille lundi dans l’émission Talents d’Afrique sur Canal+ Afrique. Plus étonnamment, Pléa affirme n’avoir jamais été contacté par la Fédération malienne ! «Je n’ai pas eu d’approches du Mali. C’est pour cela que je n’ai pas eu ce choix à faire. Je n’ai parlé avec aucun coach, personne n’est venu me voir à Nice ou ici. J’entends parfois que j’ai refusé le Mali, mais ce n’est pas vrai.»

Du côté du joueur, la porte est pourtant ouverte, mais pas dans n’importe quelles conditions : «Mon choix n’est pas définitif. Mais il faut en parler. Je ne suis plus tout jeune. Un coach a essayé de m’avoir. On est en train d’en parler avec mes agents. Il faut plein de choses qui soient en place : le sérieux, le projet de la sélection. (…) Pendant ma carrière, j’ai parlé avec des joueurs maliens, et certains m’ont dit de ne pas venir, parce que l’organisation n’était pas bonne. Cela fait réfléchir. Si je vais en sélection, je veux que ce soit carré, que je n’aie à penser qu’au football. Si je viens en sélection, c’est pour apporter mon expérience. Je ne prétends pas révolutionner le football malien.» Auteur de 39 buts en Bundesliga dans sa carrière et de 5 réalisations en 8 matchs de Ligue des champions, l’ancienne cible de l’OM aurait effectivement beaucoup à apporter aux Aigles.