La CAF a eu la main lourde à l’égard de l’entraîneur de l’Etoile du Sahel, Faouzi Benzarti, et de son attaquant, Ahmed Akaichi. Reconnus coupables de propos injurieux envers l’arbitre du 8e de finale aller de la Ligue des champions contre Enyimba (0-3), les deux hommes ont écopé de 4 matchs de suspension. Ils ont déjà purgé une rencontre par précaution lors de la manche retour, mais ils manqueront notamment les barrages de la Coupe de la CAF, compétition dans laquelle l’ESS est reversée, face aux Gabonais de Mounana. La CAF a par ailleurs infligé une amende de 5 000 dollars à l’ESS et au Club Africain.