Attention, talent pressé ! A 16 ans, 9 mois et 25 jours, Ansu Fati est entré en jeu à la 78e minute du match face au Betis Séville dimanche (5-2), devenant par la même occasion le 2e plus jeune joueur de l’histoire du FC Barcelone à évoluer en Liga. Le Bissau-Guinéen fait mieux qu’un certain Lionel Messi (17 ans et 114 jours), et pour trouver trace d’un Blaugrana plus précoce, il faut remonter à Vicenç Martinez en 1941, il y a… 78 ans !

Déjà très en vue en Youth League la saison passée (4 buts et 3 passes décisives en 9 matchs), l’ailier s’est montré à son avantage durant le petit quart d’heure qu’il a disputé, affichant beaucoup de percussion. Enlacé par Lionel Messi au coup de sifflet final, Fati n’a pas caché son bonheur. «À la fin du match, j’étais un peu sur le terrain. J’ai regardé mes parents, ma famille, ceux qui m’ont accompagné jusqu’à mon arrivée ici. Je suis resté sur le terrain parce que je n’y croyais pas», a savouré la jeune pépite auprès de Barça TV.

Né en Guinée Bissau, arrivé en Espagne à 6 ans et recruté par le centre de formation du Barça à 10 ans, Fati vit un véritable conte de fées. Malheureusement pour la Guinée Bissau, l’avenir du joueur risque de passer davantage par la sélection espagnole que par les Djurtus. «Ansu dit qu’il veut jouer dans l’équipe espagnole», a récemment confié son père à la Cope. Rien d’étonnant malheureusement au vu du potentiel du jeune homme…