Coupe du monde U17 : le Mali renversé par la France et éliminé…

Après 2015, il n'y aura pas de deuxième finale de la Coupe du monde U17 cette année pour le Mali… Réduits à dix après l'expulsion de Souleymane Sanogo (55e), les Aiglonnets ont été renversés et éliminés par la France (1-2) ce mardi en demi-finales du tournoi.

Pas de round d’observation ce mardi lors de cette deuxième demi-finale de la Coupe du monde U17. Le premier à se mettre en évidence est le capitaine des Aiglonnets Ibrahim Diarra. L’attaquant à l’affût d’un ballon trainant dans la surface au second poteau, suite à un corner botté du coin gauche puis disputé de la tête par ses coéquipiers et les Français, reprenait à bout portant sur Paul Argney qui repoussait dans la foulée (4e).

C’était la première action chaude de la partie, et cela ouvrait la porte à une multitude d’autres, tant du côté malien que des Tricolores. Au bout de la 10e, Ibrahim Kanaté filait à gauche dans la profondeur, à la faveur d’une passe en profondeur lumineuse, et butait sur le portier français ; le cuir revenait sur Mahamoud Barry qui était lui contré par Aymen Sadi. La troisième tentative signée Ange Martial Tia dans la foulée s’envolait au-dessus. Initialement timide à l’image d’une frappe écrasée de l’ailier gauche Tidiam Gomis, certes repoussée en corner par Bourama Koné (14e), la France se montrait véritablement dangereuse quatre minutes plus tard via Mathis Lambourde. Lancé dans le dos de la défense, le Rennais mettait à rude contribution le gardien de Yeelen dans la surface (18e). Son homologue français était à son tour sollicité sur un extérieur du pied de Kanaté, près de son poteau droit (35e). Sept minutes plus tard, Baye Coulibaly faisait don de son corps pour sauver une frappe de Sylla prenant dangereusement la direction du but vide (42e).

Le carton rouge, le tournant du match

Au bout du mano a mano, le Mali ouvrait le score dans le temps additionnel de la première période par… Ibrahim Diarra. Suite à un centre de l’arrière gauche Moussa Traoré repoussé par Paul Argney sur sa gauche, le capitaine contrôlait de la poitrine puis concluait dans le but vide au second poteau, inscrivant ainsi sa 4e réalisation de la compétition (0-1, 45e+4). Un but qui résonnait finalement comme un chant du cygne. Puisque les demi-finalistes de la dernière CAN U17 sombraient peu après la reprise, suite à l’expulsion de Souleymane Sanogo pour une intervention périlleuse sur Sadi, après visionnage de la VAR (55e). Conséquence immédiate, les Aiglonnets se faisaient égaliser une minute après par Yvann Titi, lequel reprenait de la tête au second poteau un coup franc d’Ismail Bouneb côté gauche (1-1, 56e). Une égalisation suivie par le remplacement surprenant du capitaine Ibrahim Diarra pour Mamadou Doumbia (61e).

Mais peu importe. La formation malienne venait de prendre un coup sur la tête, et elle ne s’en remettra pas. Car après l’heure de jeu, Bouneb se muait en buteur en logeant un coup franc astucieusement tiré dans le petit filet gauche de B. Koné (2-1, 69e). Sur une contre-attaque française, Lambourde passait ensuite proche de tuer définitivement en manquant un lob sur le gardien en un contre un (72e). En fin de match, Hamidou Makalou envoyait lui un coup franc sur la barre (89e), tandis que Joan Tincres se voyait refuser le troisième but tricolore pour une position d’hors-jeu (90e+13).

Le Mali aura l’occasion de se consoler lors de la petite finale vendredi contre l’Argentine, battue plus tôt par l’Allemagne (3-3, 2-4 ap. t.a.b.). Quant à la France, elle jouera pour le sacre samedi en finale contre les Allemands.

Les compos de France-Mali U17

Coupe du monde U17 : le Mali renversé par la France et éliminé…
Prudence Ahanogbe