Comme pressenti depuis plusieurs jours, Jorge Costa va bien rester sur le banc du Gabon. Pourtant non-reconduit au terme de son contrat fin juin, le technicien portugais a été prolongé par la Fédération au poste de sélectionneur des Panthères jusqu’à la CAN 2017 organisée à domicile avec l’objectif d’atteindre au moins la finale.


Les signes apparus ces derniers jours ne trompaient donc pas : Jorge Costa va bien rester sur le banc des Panthères. En fin de bail en juin, le technicien portugais avait pourtant vu son contrat de sélectionneur du Gabon arriver à son terme et un appel à candidatures avait été lancé. Cependant, au vu du faible enthousiasme visiblement suscité auprès des postulants et de sa cote toujours intacte auprès du palais présidentiel du bord de mer, le Lusitanien a été prolongé jusqu’à la CAN 2017 par la Fédération gabonaise (Fegafoot) ce mardi.

« La FEGAFOOT a décidé de reconduire le staff technique dirigé par Jorge Costa pour une durée de 6 mois. C’est un contrat d’objectifs dont la prolongation est conditionnée par le parcours de l’équipe nationale en 2017. L’objectif de la FEGAFOOT est de disputer au moins la finale de la Coupe d’Afrique des Nations TOTAL GABON 2017« , a annoncé l’instance dans un communiqué.

La Fegafoot a fait le ménage

Se lancer dans cette nouvelle CAN à la maison avec Costa ? Un choix qui surprend forcément au vu de la défiance qui entoure l’ancien international au pays. Avec une élimination en phase de poules de la précédente édition, une qualification dans la douleur pour la phase de groupes des éliminatoires du Mondial 2018, une série en cours de trois défaites de rang, ou encore une incapacité à mobiliser les têtes d’affiche comme Pierre-Emerick Aubameyang, mystérieusement absent lors du dernier rassemblement, le bilan du Portugais est en effet peu flatteur. Mais son employeur refuse de lui jeter la pierre.

« La FEGAFOOT, garante de la sérénité du football national dans un contexte marqué certes par des résultats en dents de scie, a voulu prendre le recul nécessaire avant de trancher« , précise le communiqué. « En tenant compte des responsabilités de toutes les parties qui polluent directement ou indirectement l’environnement de l’équipe nationale, il ressort que le staff technique actuel ne saurait seul porter l’entière responsabilité de cette situation. La FEGAFOOT prend sa part en veillant désormais que certaines mains invisibles soient très loin des Panthères« . A l’issue d’un processus de candidatures présenté par certains comme une mascarade, charge à Costa de prouver qu’il peut avoir les épaules pour permettre au Gabon de réaliser une CAN surprenante à la maison.