Guinée : une polémique éclate après l’Algérie !

La Guinée a réussi un joli coup en allant s'imposer en Algérie (1-2), jeudi à l'occasion de la 3e journée des éliminatoires du Mondial 2026.

Le Syli National figure désormais à la deuxième place du groupe G, juste derrière les Fennecs, qui possèdent eux aussi 6 points mais une meilleure différence de buts. Quoi qu'il en soit, ce résultat, qui s'est construit grâce à des réalisations de Morlaye Sylla et d'Aguibou Camara, est prometteur avant la 4e journée de ce lundi face au Mozambique, 4e avec le même nombre de points. Pour autant, la sérénité et l'euphorie n'ont pas régné longtemps après le succès face aux Algériens…

Comme l'informe le média Espace Foot Guinée, les joueurs du Syli National ont refusé de s'entraîner samedi. Mécontents en ce qui concerne les primes de regroupement et de victoire face à l'Algérie, les footballeurs guinéens ont donc botté en touche l'entraînement du jour. Un problème qui n'est pas nouveau en Guinée…

Tout est bien qui finit bien !

La situation chaotique n'aura toutefois pas duré bien longtemps. Les Guinéens ont en effet reçu quelques heures plus tard les deux primes de regroupement et la prime de victoire à l'extérieur payées par l'Etat samedi. Chaque joueur a ainsi perçu les 6000 dollars prévus. Pour autant, il reste regrettable de constater que les joueurs aient été obligés de se mettre en grève pour percevoir leurs dues. Un problème malheureusement encore trop récurrent dans la football africain…

Guinée : une polémique éclate après l’Algérie !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.