Footballeuse, sans-papiers, Rigoberte Mbah, qui avait déjà fait l’objet en février d’un arrêté de reconduite à la frontière, est de nouveau sous le coup d’une procédure d’expulsion. « Elle a fait une demande de régularisation qui a été rejetée au motif qu’elle a deux filles au Cameroun« , a indiqué son avocate, Me, Emmanuelle Lequien. La joueur de 27 ans, internationale camerounaise qui évolue à Hénin-Beaumont depuis 2008, « a un délai d’un mois pour quitter le territoire« , a indiqué la préfecture. « La préfecture du Pas-de-Calais considère que privilégier sa vie professionnelle sur sa vie de famille, c’est honteux, poursuit l’avocate. Quand on essaie d’expliquer que c’est justement pour ses filles qu’elle est là, on se heurte à un mur.«