Pour son premier match dans le tournoi olympique des Jeux de Londres 2012, le Maroc a été tenu en échec par le Honduras (2-2) dans le groupe D. Après avoir pourtant ouvert le score grâce à Barrada, les Lionceaux de l’Atlas ont été rattrapés et devancés au tableau d’affichage, avant d’arracher finalement le point du match nul, malgré un dernier quart d’heure en infériorité numérique après l’exclusion de Bergdich.


Il y avait la place pour un meilleur résultat. Ce jeudi, en match d’ouverture du tournoi masculin de football des Jeux Olympiques de Londres 2012, le Maroc et le Honduras se sont quittés bons amis (2-2) pour le compte du groupe D. Sur la pelouse du Hampden Park de Glasgow, les protégés de Pim Verbeek avaient pourtant ouvert le score peu avant la pause sur une belle reprise en demie-volée de Barrada (1-0, 39e). L’ancien Parisien devenant par la même occasion le premier joueur africain à inscrire un but lors d’un match d’ouverture d’un tournoi olympique.

Mais c’était sans compter sur un adversaire coriace, qui n’a pas tardé à faire son retard au retour des vestiaires par l’intermédiaire de Bengtson (1-156e). Le même Bengtson s’offrait un doublé quelques minutes plus tard après un penalty – litigieux – concédée par la défense marocaine, à la suite d’un contre assassin (2-1, 65e). Passeur décisif sur le premier but, c’est finalement Labyad qui va permettre aux siens d’arracher le point du match nul, sur un service de… Barrada (2-2, 67e).

Des velléités marocaines qui vont ensuite être stoppées dans le dernier quart d’heure après l’exclusion de Bergdich (72e). L’ancien Lensois étant directement renvoyé aux vestiaires par l’arbitre de la rencontre après un geste d’humeur sur Martinez, qui en rajoute pour obligé l’homme en noir à sortir le carton rouge. Au final, le Maroc repart frustré de ce match face à un adversaire qui était largement à sa portée. Mais vu la physionomie de la partie, les hommes de Pim Verbeek s’en tirent à bon compte et conservent leur chances de sortir de ce groupe D.

 Le onze de départ du Maroc : Amsif – Abarhoun, EL Kaoutari, Bergdich, Jebbour – Fettouhi (cap) , Barrada, Kharja – Amrabat, Bidaoui, Labyad.