JO : l’Argentine fait tomber l’Egypte

Après son entrée en lice réussie contre l’Espagne (0-0), l’Egypte s’est inclinée face à l’Argentine (0-1) ce dimanche aux Jeux Olympiques de Tokyo. Les Pharaons U23 restent en vie mais devront impérativement battre l’Australie lors du dernier match mercredi pour espérer se qualifier en quarts de finale.

Dès les premières minutes, Gaich procurait de grosses frayeurs aux Egyptiens avec une frappe sèche qui heurtait le poteau ! Le début de partie était ouvert et la star égyptienne Ramadan Sobhi disposait à son tour d’une énorme occasion suite à une perte de balle sud-américaine, mais l’ex-joueur de Stoke City butait sur le portier argentin.

Dominés dans la possession, les poulains de Shawky Gharib défendaient bien et ne laissaient pas les Sud-Américains pénétrer dans leur surface, tout en se montrant dangereux en contres, mais El-Eraky et Yasser Rayan, après un superbe numéro de Sobhi, péchaient encore dans le dernier geste.

L'Egypte se réveille trop tard

Au fil des minutes, la pression s’accentuait toutefois dans le camp des Egyptiens, qui ne parvenaient plus à ressortir le ballon. Il fallait un tacle salvateur d’Hamdy pour repousser un ballon chaud et la mi-temps arrivait au bon moment. Mais la pause ne profitait pas aux champions d’Afrique U23 qui pliaient au retour des vestiaires sur un but du Lensois Facundo Medina, à la réception d’un centre qui avait heurté le poteau (0-1, 52e).

Dos au mur, les Egyptiens réagissaient et recommençaient à sortir de leur camp, mais il fallait attendre les dix dernières minutes pour assister à leur véritable réveil. Percutant, Sobhi était séché juste devant la surface et, sur le coup franc, il manquait quelques centimètres à Adel pour reprendre le ballon de la tête au second poteau… Insuffisant pour espérer égaliser et les Pharaons U23, d’abord en manque d’efficacité puis nettement dominés, concèdent une défaite logique. Victoire impérative face à l’Australie.

Les compos

JO : l’Argentine fait tomber l’Egypte
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !