Raja

Plombé par un penalty inexistant sifflé dès la 10e minute, le Raja Casablanca s’est incliné 2-1 sur le terrain d’Al Ahly samedi en quart de finale aller de la Ligue des champions. Forcément remonté après ce revers, le club marocain a dénoncé un «scandale» sur les réseaux sociaux.

Outre ses décisions, les Rajaouis fustigent l’attitude de l’arbitre Jean-Jacques Ndala, qu’on peut voir en train d’attraper un joueur du Raja par le cou sur plusieurs photos. Le RCA s’est également amusé à publier un montage attribuant ironiquement le titre «d’hommes du match» au Congolais et ses assistants VAR. On peut imaginer que le club entraîné par Rachid Taoussi va déposer un recours auprès de la Confédération africaine de football (CAF).