Comptant pour la 1ère journée du groupe C de la Ligue des champions, le match entre le Wydad Casablanca et les Kaizer Chiefs n’aura pas lieu samedi comme prévu initialement. Les autorités marocaines interdisent en effet l’entrée sur leur territoire aux voyageurs en provenance d’Afrique du Sud, pays berceau d’un des variants du Covid-19. Malgré leurs démarches, les Kaizer Chiefs, qui ont poussé un coup de gueule mercredi, n’ont pas pu bénéficier d’une dérogation. Ce jeudi, les Amakhosi ont indiqué avoir officiellement été informés par la Confédération africaine de football (CAF) de la déprogrammation du match.

«Les Kaizer Chiefs peuvent confirmer que le club a finalement reçu une communication de la CAF via la Fédération sud-africaine (…) indiquant que le match de la phase de groupes entre les Chiefs et le Wydad Athletic, qui était prévu samedi au Maroc, n’aura pas lieu. L’instance dirigeante du football africain a ajouté qu’elle communiquerait sa décision en temps utile», a indiqué le club basé à Soweto.

Soucieuse d’éviter une défaite du WAC sur tapis vert, la Fédération marocaine (FRMF) avait pris les devants et contacté la CAF pour réclamer «le report de la tenue de cette rencontre ou sa reprogrammation dans un autre pays.» Visiblement, la deuxième option a été écartée par l’instance panafricaine qui va désormais devoir trancher dans ce dossier sensible.