Recruté au mois d’octobre dans les dernières heures du mercato estival, Djamel Benlamri est considéré comme le 4e choix en défense centrale par son entraîneur Rudi Garcia et se retrouve confronté à un temps de jeu très limité à l’Olympique Lyonnais.

Titulaire pour la première fois mardi en Coupe de France contre l’AC Ajaccio (5-1), l’international algérien a pu démontrer ses qualités malgré un penalty très sévère concédé à la 90e minute alors qu’il avait mis les mains dans son dos. Satisfait d’avoir pu jouer, le vainqueur de la CAN 2019 a tout de même admis que sa situation est pesante.

«Tous les matchs sont difficiles. On a fait le travail. Je suis bien intégré dans le groupe. C’est toujours difficile de ne pas avoir beaucoup de temps de jeu», a concédé le Fennec sur le site officiel de l’OL. «Je travaille à l’entraînement. J’espère qu’on va continuer d’avancer.» La qualification des Gones pour le tour suivant peut lui laisser espérer débuter prochainement un nouveau match.