Après presque deux ans passés sous l’égide d’un comité de normalisation estampillé FIFA (CONOR), la Fédération malienne de football (Femafoot) revient à la normale. Ce jeudi, l’assemblée générale élective a élu le nouveau président de l’instance, Mamoutou Touré alias Bavieux, vainqueur de son rival Salaha Baby d’une très courte tête par 32 voix contre 30 (sur 62) ! En octobre 2017, un précédent scrutin avait débouché sur le même résultat mais la FIFA ne l’avait pas homologué. Cette fois, le vote a été supervisé par les instances internationales et le football malien va pouvoir repartir de l’avant.

«Nous sommes animés par un sentiment de fierté, de devoir accompli. Le CONOR a rempli sa part du contrat. Le seul slogan qui vaille désormais, c’est avançons. Regardons de l’avant. Dites-vous ‘plus jamais ça’. Le CONOR a fait une passe décisive, et c’est à l’attaquant de marquer le but de la victoire», a commenté la présidente du Comité de Normalisation, Mme Dao Fatoumata Guindo, dans des propos rapportés par le site Footmali.

Sur le même sujet : deux ans après, le championnat malien a repris