Mali : 3 vols annulés, les Aigles coincés à Bamako !

Mardi à 13h GMT, dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, les Aigles doivent affronter Madagascar au FNB Stadium de Johannesburg en Afrique du Sud. Mais le vol de la sélection du Mali vient d'être reporté pour la 3e fois ce dimanche, alors l'inquiétude grandit à l'approche de la rencontre…

“Jamais deux sans trois” comme on dit. Le célèbre dicton a hélas fonctionné pour les troupes d'Eric Chelle, toujours bloqués à Bamako à l'heure où l'on rédige ces lignes. Le premier report du vol pour Johannesburg a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi, le second samedi à midi, et enfin, le troisième ce dimanche matin à 9h, rapporte le journaliste Drissa Niono. A chaque fois en raison des conditions météorologiques. Les Aigles, qui s'entraînent ces derniers jours dans leur camp de base à Kabala depuis leur défaite jeudi devant le Ghana (1-2) lors de la 3e journée de ces éliminatoires, restent donc pour le moment à quai.

Victoire impérative contre Madagascar

Aux dernières nouvelles, le vol aura finalement lundi à 6h du matin. Sachant qu'il faut au moins 7h pour aller à Johannesburg par vol direct, les troupes maliennes n'arriveront sur place qu'environ 24h avant le coup d'envoi. Clairement pas le meilleur moyen de préparer ce match déterminant.

Rappelons que les quarts de finaliste de la dernière CAN figurent à la 4e place de la poule I, à deux points de Madagascar justement, et des Comores et du Ghana, qui comptent tous 6 unités. La Centrafrique (4 points) et le Tchad (0 point) ferment la marche au classement. Pour cette 4e journée des éliminatoires, la victoire face au leader est donc impérative pour les Aigles s'ils veulent rester en course pour le Mondial 2026. Pour Eric Chelle, appelé à démissionner en conférence de presse d'après-match jeudi après le revers face aux Black Stars, elle représenterait un véritable ouf de soulagement… Le calme après la tempête, sur le terrain comme dans les airs ?

Mali : 3 vols annulés, les Aigles coincés à Bamako !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.