Poussé vers la sortie au Mali où la suspension de la FIFA l’empêche de toute façon d’exercer ses activités de sélectionneur, Alain Giresse a récemment été annoncé proche du Zamalek. Mais le club cairote a finalement préféré Augusto Inácio au technicien français, qui a cherché à minimiser ses contacts avec le club cairote.

« Non, non il n’y a rien entre nous. Attendez… que des contacts arrivent ce sont des choses mais que ça se réalise en est une autre« , a argué l’ancien Bordelais auprès du site Footmali.com. « Ce n’est pas la première fois que j’ai des contacts avec d’autres clubs ou d’autres équipes. Que puis-je faire ? Je ne peux quand même pas refuser de répondre à leurs appels. Donc c’est comme ça. Pour le moment je suis au Mali et je me concentre sur mes prochains matchs et après on verra bien jusqu’à preuve de contraire. » Un départ de Giresse satisferait visiblement toutes les parties…