Moussa Sissako

Moussa Sissako vit sans doute le pire moment de sa jeune carrière. Auteur d’un but contre son camp sur une action gag puis expulsé, le défenseur central du Standard de Liège a précipité la chute du Mali à domicile contre la Tunisie (0-1) vendredi lors des barrages aller de la Coupe du monde 2022. Après cet épisode douloureux, le joueur formé au Paris Saint-Germain a trouvé la force de prendre la parole dimanche sur Twitter.

«C'est parce que vous m'avez accueilli comme l'un des vôtres que l'idée de porter haut les couleurs de notre pays m'a paru être une évidence. Le slogan si célèbre ‘un peuple un but une foi’ a pris tout son sens ses dernières 48h, j’ai eu la chance de fouler le Stade du 26 Mars avec plus de 60 000 maliens et maliennes. En dépit de ce qu’il s’est passé, j’ai reçu le soutien de tout le peuple malien. Cela me donne une motivation supplémentaire de faire briller le Mali tant sur le continent que sur la scène internationale. Je vous demande encore un soutien infaillible pour la bataille finale», a écrit le joueur de 21 ans avec beaucoup d’émotion.

Une bataille finale qui se fera malheureusement sans lui puisque le Malien est suspendu pour le barrage retour mardi à Radès.