L’avenir d’Emmanuel Adebayor à Manchester City semble de plus en plus s’écrire en pointillés. Après avoir fait l’objet d’un prêt de six mois au Real Madrid, l’ancien Messin a en effet eu la désagréable surprise d’apprendre sa mise à l’écart par Roberto Mancini… Mais l’attaquant togolais ne compte pas en rester là.


Non désiré à Manchester City, à qui il appartient, non conservé au Real Madrid, à qui il était prêté, Emmanuel Adebayor ne sait plus à quel sein se jouer. Une chose est sûre, le divorce entre l’attaquant togolais et le club anglais est définitivement consommé depuis que l’ex-Gunner a décidé d’attaquer les Citizens.

Il faut dire que le futur ex-numéro 25 de Man City a été tout simplement exclu du groupe de Roberto Mancini, en compagnie de Roque Santa Cruz, Shay Given, Craig Bellamy, Wayne Bridge, Nedum Onuhoa et Michael Johnson. Résultat, Adebayor s’est tourné vers ses avocats et compte traîner les Citizens devant le tribunal pour « licenciement déguisé ».

Un prix fixé à 15 M€

Et Adebayor est remonté. « C’est très douloureux, insultant et ça en dit long sur Manchester City. D’un côté, ils veulent devenir le plus grand club du monde mais de l’autre personne au club n’agit en conséquence. Personne à City ne s’est montré capable de venir s’expliquer en tête-à-tête. J’ai juste reçu un e-mail de la secrétaire de Brian Marwood (le directeur administratif, NDLR), a-t-il expliqué au Sun, m’indiquant que la reprise de l’entraînement était prévue le 9 juillet. Mais quand j’ai discuté avec mes coéquipiers, je me suis aperçu que l’équipe partait en pré-saison aux États-Unis le 8 juillet. » Ambiance.

Lié aux Citizens jusqu’en 2014, Adebayor est plus que jamais condamné à partir. « Il est clair qu’on ne veut plus de moi ici. Mais personne n’a pris la peine de m’appeler. Brian Marwood s’est contenté de demander à sa secrétaire de m’envoyer un mail. J’ai appris que c’était la même chose pour au moins six autres joueurs. Quel intérêt de me vouloir à l’entraînement alors qu’ils seront tous aux Etats-Unis? Je vais m’entraîneur seul« , s’est-il emporté. Le joueur de 27 ans, arrivé à City en 2009, ne compte pas s’en tenir là puisqu’il devrait attaquer son club en justice suite à cet épisode. Avant d’aller voir ailleurs.