Maroc : un cadre incertain pour les JO 2024

Le Maroc pourrait composer avec un forfait important lors du prochain tournoi de football des Jeux Olympiques Paris 2024.

À moins d’un mois de l’entrée en lice du Maroc au tournoi olympique de football face à l’Argentine, au stade Geoffroy-Guichard à Saint-Étienne (24 juillet), Alaa Bellaarouch est sur le flanc. En effet selon L’Equipe, le gardien titulaire des Lions de l’Atlas U23 (8 sélections, laissé au repos depuis mars) traine une gêne tenace contractée aux adducteurs depuis la fin de la saison avec Strasbourg.

Lundi, le portier numéro un du RCSA lors de la seconde partie de saison de la dernière cuvée en Ligue 1 est revenu en Alsace avec une blessure qui va l’empêcher de s’entrainer pleinement pendant plusieurs semaines, informe le quotidien sportif français. Et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir suivi un programme de soins spécifique pendant ses vacances.

Vers un forfait pour les JO

Si d’après la même source, il devrait être à 100% possiblement à partir d’août, le natif de Casablanca partira en pré-saison avec le groupe strasbourgeois à Windischgarsten, en Autriche, à partir du 3 juillet. Ce qui rend de facto sa participation pour les olympiades très incertaine, sauf incroyable revirement.

Dans ce contexte, la sélection du dernier rempart de l’équipe A du Maroc, Yassine Bounou, se précise davantage. Pour rappel, le demi-finaliste du Mondial 2022 s’est dit à disposition du sélectionneur Tarik Sektioui. Il devrait donc être parmi les trois sélectionnés issus de la shortlist des cinq joueurs de plus de 23 ans élaborée pour le tournoi. Les quatre autres étant Achraf Hakimi, Nayef Aguerd, Youssef En-Nesyri et Sofyan Amrabat.

Maroc : un cadre incertain pour les JO 2024
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.