Chris Van Puyvelde, Maroc

Depuis l’été 2021 et le départ du Gallois Osian Roberts pour raisons personnelles, le Maroc n’avait plus de directeur technique national (DTN). La Fédération marocaine de football (FRMF) a réparé cette anomalie vendredi en présentant officiellement Chris Van Puyvelde, qui succède à Roberts. Agé de 62 ans, le Belge arrive avec un CV plutôt prestigieux puisqu’il a déjà occupé cette fonction dans son pays entre 2015 et 2018, puis en Chine de 2019 jusqu'en juin dernier. Il s’est engagé pour deux ans.

«Il est possible que le Maroc soit le premier pays en Afrique. Dans la vie, il faut rêver. Quand j’étais en Belgique, nous avons rêvé d’être les premiers au monde et on l’a fait (au classement FIFA, ndlr). Alors pourquoi on ne peut pas le faire ici», a lancé le nouveau venu devant la presse. «On me dit qu’il y a des difficultés, mais moi je ne veux pas en parler car des difficultés il y en a partout. Moi je veux parler en disant ‘on va le faire ensemble’.»

Présent à ses côtés, le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, n’a en revanche rien dit au sujet du sélectionneur Vahid Halilhodzic, toujours annoncé sur la sellette à moins de 4 mois de la Coupe du monde 2022.