Mardi, le quotidien Al Akhbar faisait état de contreparties complètement folles obtenues par l’Argentine en échange de la tenue du match amical face au Maroc le 26 mars à Tanger. Alors que le quotidien arabophone mentionnait une interdiction de tacler Lionel Messi et même de lui demander un selfie ou d’échanger son maillot, la Fédération marocaine (FRMF) est montée au créneau pour démentir ces informations.

« Nous avons un contrat avec la Fédération argentine et non pas avec un joueur, nous affrontons une sélection et non pas Lionel Messi, (…) les informations qui circulent sur la toile sont totalement fausses« , a assuré une source interne à l’instance au site Sport24info.

Mais les Marocains auront-ils seulement la chance de voir la star du FC Barcelone sur le terrain ? Rien n’est moins sûr, car Marca annonce que la Pulga jouera seulement contre le Venezuela le 22 mars sans prendre part ensuite au match face aux Lions de l’Atlas. Dans ce cas, la FRMF n’aurait « que » 500 000 euros à verser à son homologue argentine contre 1 million d’euros si Messi est là.