Si Sofyan Amrabat s’est imposé comme l’un des cadres du Maroc version Vahid Halilhodzic au cours des derniers mois, en revanche, son frère aîné, Nordin Amrabat, n’a plus été convoqué par le technicien franco-bosnien depuis novembre 2019. A quelques heures du barrage retour de la Coupe du monde 2022 contre la RD Congo mardi (1-1 en RDC à l’aller), l’ailier de l’AEK Athènes a fustigé les choix du technicien.

Son premier reproche : la gestion des ex-bannis Hakim Ziyech et Noussair Mazraoui, qui ont refusé de revenir en sélection pour disputer les barrages. «Il ne tire pas le maximum de ce groupe à cause de son entêtement et de son énorme ego», a dégoupillé le Mondialiste 2018 pour la version néerlandaise du média ESPN. «Comment tu peux ne sélectionner qu'un joueur sur quatre présents dans le plus haut niveau en Ligue des champions ? Je ne sais pas du tout ce qu'il essaye de faire, mais personnellement, il fait tout le contraire de ce qu'attendent les fans. (…) Pour une petite dispute, ne pas sélectionner Mazraoui pendant deux ans ? C'est logique que les supporters scandent le nom de ces joueurs.»

Sur sa lancée, le joueur de 34 ans a fustigé «Coach Vahid» pour ses choix tactiques. «Dans les qualifications à la CAN, il jouait avec un système 4-4-2, lors de la CAN, il jouait avec un 4-3-3 et maintenant 5-3-2 en s'étant entraîné que deux fois avec ce système ? Il n'y a aucun automatisme, rien», a taclé le natif de Naarden (Pays-Bas). Avant d’envoyer un message fort au président de la Fédération marocaine (FRMF), Fouzi Lekjaa. «Mardi, je pense qu'on va gagner. Pas grâce à Vahid mais grâce aux supporters. Si j'étais Fouzi Lekjaa, j'attendrais l'après-match de mardi pour donner le choix au coach soit de mettre son ego de côté, soit de partir définitivement. Ce n'est plus possible.» De quoi adresser un sacré coup de pression au technicien !