Alors qu’il préparera la CAN 2017 aux Emirats Arabes Unis, le Maroc peine à trouver des adversaires pour les matchs amicaux prévus avant la compétition. Les Lions de l’Atlas risquent de devoir se rabattre sur des sélections non-africaines…


Premier qualifié sur le terrain mais dernier à boucler son programme de préparation ? Qualifié pour la CAN 2017 (14 janvier-5 février) depuis mars dernier, le Maroc n’a pour l’heure toujours pas officialisé de match de préparation avant la compétition. D’après la presse locale, les Lions de l’Atlas, pourtant redevenus une nation de premier plan sur l’échiquier du football continental, ont même du mal à trouver des adversaires.

Il faut dire que la plupart des sélections engagées pour la compétition ont déjà bien bouclé leur programme. De plus, le Maroc se préparera aux Emirats Arabes Unis (26 décembre-12 janvier), tandis que la plupart des autres équipes engagées ont opté pour l’Afrique (comme le Sénégal) ou l’Europe (à l’image de la Tunisie). La Côte d’Ivoire devrait bien s’affûter dans le Golfe elle aussi mais comme elle se retrouve ensuite dans le même groupe que les Lions, difficile d’envisager un amical entre les deux sélections.

Du coup, le sélectionneur Hervé Renard et sa bande risquent de devoir se rabattre sur des adversaires non-africains. Evidemment pas la meilleure préparation possible avant une CAN… Alors que le technicien français aurait refusé une rencontre au Caire face à l’Egypte pour des raisons inconnues, la Fédération marocaine (FRMF) aurait quasiment conclu un match amical avec l’Iran malgré les réticences initiales de Renard. Une rencontre face à la Finlande serait aussi à l’étude, alors que les noms de la Chine et du club d’Al Aïn circulent aussi. Des plans B donc, surtout que ces sélections n’aligneront pas leur meilleure équipe puisque les rencontres n’auront pas lieu sur des dates FIFA. Dur pour un Maroc qui caresse de hautes ambitions…