C’était dans les tuyaux, c’est désormais officiel. Comme pressenti, le capitaine du Maroc, Mehdi Benatia, a annoncé sa retraite internationale mardi soir à l’âge de 32 ans et après 62 sélections et 2 buts avec les Lions de l’Atlas.

«J’ai été malheureusement blessé au genou pendant presque un mois et demi. Je n’étais pas dans le dernier rassemblement. Le premier du nouveau coach Vahid. Je me suis entretenu avec lui il y a une dizaine de jours d’ailleurs. Je lui ai dit tout simplement que je comptais mettre fin à ma carrière internationale», a expliqué le défenseur central d’Al Duhail dans un entretien accordé à beIN Sports. «Ce n’est pas une décision facile, je le sentais déjà un petit peu à la CAN. J’étais très touché de l’élimination contre le Bénin, car je ne pouvais pas finir comme ça.»

Un but dans les mémoires

C’est pourtant sur cet échec que Benatia va arrêter les Lions de l’Atlas, à moins qu’un hommage lui soit prochainement réservé en lui offrant une dernière cape à l’occasion d’un match amical. Le Marocain avait découvert la sélection en 2009 à une période où les Lions étaient loin des sommets. Il s’agissait d’un choix courageux pour ce joueur né et formé en France mais qui a dû s’exiler en Italie pour se révéler avec l’Udinese avant de briller avec l’AS Rome puis de côtoyer le gratin européen avec le Bayern Munich et la Juventus Turin.

Pour rappel, Benatia avait déjà éprouvé le besoin de souffler en se mettant en retrait de la sélection pendant deux mois après le Mondial 2018 avant de revenir en vue de la CAN 2019. Le natif de Courcouronnes aura pris part aux CAN 2012, 2013, 2017 (quart de finale, sa meilleure performance) et 2019 et surtout au Mondial 2018. Avec son but sur corner à Abidjan contre la Côte d’Ivoire (2-0) lors de la «finale» des éliminatoires en novembre 2017, «El Capitano» avait d’ailleurs largement aidé les Lions de l’Atlas à retrouver le Mondial après 20 ans d’absence. Un but qui restera encore longtemps dans le cœur des supporters.