Maroc : WAC et Raja dos à dos dans le derby de Casablanca

Ce dimanche au complexe sportif Mohammed V, le WAC et le Raja Casablanca n'ont pu se départager dans le derby de la ville (1-1). Alors que le Wydad avait pris les devants au tableau d'affichage après un coup franc de Sekkat (30e), un malencontreux but contre son camp de Mankari (63e) a permis aux Rajaouis de décrocher le point du nul.


Pas de vainqueur dans le bouillant derby casablancais. Attendue par des milliers de supporters, cette affiche de la 26e journée du championnat du Maroc a finalement accouché d'un match nul (1-1), après une partie qui n'a pas forcément atteint le niveau d'intensité espéré. La faute à une formation rajaouie, donnée favorite avant cette opposition, qui a montré énormément de déchet dans son jeu, surtout de la part des attaquants.

Car si c'est bien le Raja qui prenait le jeu à son compte, dans un stade qui n'a pas fait le plein en raison du boycott d'une bonne partie des supporters du Wydad en signe de protestation contre le président du club, ce sont les joueurs du WAC qui se créaient les situations les plus chaudes. Il fallait notamment une double parade d'Askary (7e et 6e) devant Anderson et Fettah pour éviter le pire aux Verts.

Mankari malheureux

Un symbole de la physionomie du match, avec une possession du ballon rajaouie, mais avec des percées dangereuses des Wydadis, qui finissaient par trouver la faille sur un coup franc de Sekkat (1-0, 30e). De quoi faire exulter une partie du stade et récompenser les supporters qui avaient malgré tout décidé de venir soutenir leur équipe. Sonnés, les Rajaouis ne devront leur salut en seconde période qu'à un malencontreux but contre son camp de Mankari (1-1, 63e).

Un partage des points qui aura de quoi laisser quelques regrets au WAC. Mal en point cette saison et avec une direction qui s'est attirée les foudres des supporters, les Rouge et Blanc avaient là une belle occasion de se donner de l'air après une semaine agitée. Ils pourront au final aussi s'estimer heureux de ne pas être passés tout près d'une défaite imméritée lorsque Iajour, entré en jeu, a complètement manqué son face à face devant Lamyaghri (90e+1). De quoi les consoler.

 Les compositions de départ

Le onze du WAC : Lamyaghri – Lemssen, Allioui, Rami, Sekkat – Mankari, Fettah, Berrabeh, Anderson, Ondama – Mouithys

Le onze du Raja : Askary – Oulhaj, Boukhriss, Karouchi, Soulaimani – Koko, Koucham, Chtaibi, Metouali – Salhi, Abourrazouk.

Avatar photo
Mansour Loum