Parti en froid d’Angers en janvier 2018, au terme d’une pige de 6 mois peu fructueuse (1 match joué), l’international algérien Youcef Belaïli ne va pas retrouver le SCO cet été. Alors que le club français tentait de faire revenir l’ailier de l’Espérance Tunis, très en vue durant la CAN 2019, le récent champion d’Afrique a complètement fermé la porte à cette éventualité.

«Il s’agit de fausses polémiques d’agents. C’est celui qui m’avait emmené à Angers la première fois qui m’a dit ‘tu signes à Angers et dans six mois le président Chabane va te revendre’. Moi je préfère arrêter le football que de revenir à Angers !», a lâché le Fennec au micro de la chaîne El Heddaf. «Pour le moment je suis à l’Espérance de Tunis. Je reprends l’entrainement demain à Tunis. S’il y’a un bon contact en Europe et que mon club est d’accord, j’irai pourquoi pas.» Sauf à Angers évidemment…