Avec une seule victoire pour deux défaites face à des adversaires abordables, le bilan des sélections africaines n’est guère reluisant après la première journée de la phase de groupes du Mondial de Futsal. Si l’Egypte a de bonnes chances de qualification après avoir corrigé Cuba (7-1), le Maroc, vainqueur de la CAN en avril, est condamné à l’exploit après avoir été surpris et humilié par le modeste Azerbaïdjan (0-5).



 Maroc 0-5 Azerbaïdjan

Quelle désillusion pour le Maroc ! Pour son entrée en lice dans le Mondial de Futsal, le champion d’Afrique a pris l’eau 5-0 face à l’Azerbaïdjan, petit Poucet du groupe F, lundi… Après avoir manqué l’ouverture du score par El Mesrar, les Lions de l’Atlas ont fait preuve d’un incroyable manque d’efficacité dans le dernier geste. Tout le contraire de la sélection caucasienne qui a pu compter notamment sur un triplé de Vassoura pour surprendre son adversaire. Pour espérer terminer au moins 3es de la poule, les Marocains devront désormais se surpasser contre l’Iran, champion d’Asie, dans la nuit de jeudi à vendredi, puis face à l’Espagne, champion d’Europe en titre. Pas évident…

 Cuba 1-7 Egypte

Situation beaucoup plus favorable en revanche pour l’Egypte. Habitué de la compétition, le vice-champion d’Afrique a parfaitement lancé son Mondial en étrillant Cuba (7-1) samedi pour prendre les commandes du groupe B devant la Russie, qui a eu plus de mal contre la Thaïlande (6-4). Avec un très bon Mizo à la baguette et Mostafa Eid, auteur d’un triplé, à la finition, les Pharaons démarrent leur aventure colombienne de la meilleure des façons et engrangent une bonne dose de confiance avant d’affronter la Russie, mardi soir.

 Mozambique 2-3 Australie

Moins de réussite pour le Mozambique, qui s’est incliné (2-3) face à l’Australie dimanche pour le premier match de son histoire dans la compétition. Une défaite qui laissera des regrets aux Mambas qui ont offert les trois premiers buts sur un plateau à leur adversaire, avant de se réveiller beaucoup trop tard et d’inscrire deux buts en seconde période par Calo et Dino. Il y avait mieux à faire et le prochain match face à l’Ukraine, battue 3-1 par le Brésil, vaudra déjà cher dans ce groupe D.