Battus pour la troisième fois, le Maroc, champion d’Afrique en titre, et le Mozambique ont été éliminés à l’issue de la phase de groupes du Mondial de Futsal ce week-end. Avec trois points au compteur, l’Egypte se qualifie en revanche pour les 8es de finale parmi les meilleurs troisièmes.


Comme en 2012 lors de la précédente édition, il y aura bien un représentant africain en 8es de finale du Mondial de Futsal qui se déroule actuellement en Colombie ! Et comme il y a quatre ans, cet honneur incombera à l’Egypte. Bien que défaits 2-1 par la Thaïlande au terme d’une pâle prestation pour leur dernier match de poules vendredi, les Pharaons ont attendu le verdict des autres groupes avant de célébrer dimanche leur qualification parmi les meilleurs troisièmes devançant notamment le Panama et l’Australie et leur différence de buts très négative. En 8es, les Egyptiens se frotteront dans la nuit de jeudi à vendredi à la redoutable Italie qui a fait le plein lors du premier tour avec trois succès. Une vieille connaissance puisque cet adversaire avait déjà barré la route aux Pharaons au même stade de la compétition il y a quatre ans (5-1) !

Champion d’Afrique en titre, le Maroc ne sera quant à lui pas au rendez-vous et termine dernier de sa poule avec un zéro pointé, comme en 2012… Après leurs revers face à l’Azerbaïdjan (0-5) et l’Iran (3-5), les Lions de l’Atlas ont quitté la compétition sur une note un peu plus positive dans la nuit de dimanche à lundi en s’inclinant d’une courte tête (3-4) face à l’ogre espagnol, double vice-champion du monde. Le Maroc pourra toutefois regretter d’avoir trop attendu avant d’y croire et d’entamer la remontée face à des Ibères très imprécis et loin de leur visage habituel. D’un lob de sa propre moitié de terrain, le capitaine Adil Habil, le bien nommé, a tout de même inscrit un des plus beaux buts du tournoi.

Le Mozambique quitte lui aussi l’Amérique du Sud, mais sur un épilogue beaucoup moins sympathique. Après avoir perdu de peu face à l’Australie (2-3) et à l’Ukraine (2-4), les Mambas ont terminé sur un humiliant revers (3-15) face au Brésil dans la nuit de samedi à dimanche. Mené après seulement 45 secondes, le 3e de la dernière CAN finit dernier de son groupe et prend donc la porte. L’histoire retiendra que le Brésilien Falcao, auteur d’un triplé, a profité de cette démonstration pour devenir le meilleur buteur de l’histoire de la compétition avec 44 réalisations. Un record qui souligne le monde qui séparait le Mozambique, qui participait pour la première fois à la compétition, et son adversaire.